Guinée : Mamadi Doumbouya ouvre un front pour mettre de l’ordre dans le secteur financier…

CONAKRY-La Guinée a encore un retard à rattraper dans le secteur des finances. Alors qu’on est en 2023, l’interopérabilité bancaire n’est toujours pas de mise. A date, il y a que six banques qui sont en production, les autres étant en cours, a révélé le Gouverneur de la Banque centrale lors du dernier conseil des ministres.


Pour corriger cette tare, le Président de la Transition a donné des instructions afin que l’inter-opérabilité bancaire soit effective d’ici fin 2024 faute de quoi des dispositions nécessaires sont prises à cet effet. Ce nouveau front ouvert par les autorités de la transition a du mal à être mise en œuvre.

Début juillet 2023, les autorités de la Banque Centeale avaient pris une mesure obligeant les banques à se connecter à la plateforme digitale d’interopérabilité de la République de Guinée. Cette connexion devrait être faite au plus tard le 29 juin 2023 pour les acteurs financiers disposant d’une plateforme mobile instant-payement et au 29 septembre 2023, pour les acteurs financiers disposant d’une plateforme monétique.

Face à la frilosité de certaines banques à souscrire à cette « obligation », la Banque centrale avait menacé de frapper les récalcitrants, à compter du lundi 02 octobre 2023, une pénalité mensuelle évaluée à dix milliards GNF par mois pour le retard sur connexion à la plateforme digitale d’interopérabilité de la République de Guinée. Pour l’heure nous ignorons si cette menace a été mise en exécution ou non. Toutefois, selon une source proche de la Banque centrale le processus se poursuit et a connu assez d’avancées à date.

« On met les bouchées doubles avant l’échéance prévue au mois de mai (2024). L’objectif final est de faire en sorte que le guinéen puisse opérer facilement. Lorsqu’on regarde aujourd’hui, un citoyen qui a une carte d’Ecobank, celle-ci n’est pas interopérable dans une autre banque. L’objectif est que le détenteur d’une carte (bancaire) puisse l’utiliser dans n’importe quel autre GAB à moindre coût. On a fait assez de travail sur la tarification », confie ce haut cadre de la Banque centrale.

Notre source précise qu’une réunion est prévue ce mardi 05 décembre avec les établissements de monnaie électronique pour tabler sur une tarification unique qui permettrait, dit-il, à tout le monde d’être à l’aise.

« Aujourd’hui, lorsque vous passez d’une banque à une autre, chacune a sa tarification. On mettra fin à ça pour mettre une tarification unique abordable pour la population. Certains disent que nous sommes en retard, mais ce retard nous a permis de capitaliser un peu les expériences des autres pays », précise notre source.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 5 décembre 2023 08:58

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces