Guinée : Les acteurs miniers disent leurs « vérités » et posent une « doléance » au Gouvernement…

Le Premier ministre Bernard Goumou lors d'une réunion avec des dirigeants des compagnies minières à Conakry

CONAKRY-Les dirigeants des compagnies minières ont exposé ce mercredi 31 août 2022, leurs "inquiétudes" par rapport à la situation actuelle des activités minières en Guinée.


Devant le chef du Gouvernement de transition, Bernard Goumou, le Ministre des Mines Moussa Magassouba, le colonel Amara Camara, et autres qui les avait conviés à une réunion, les acteurs miniers n’ont pas caché les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Ces difficultés sont de plusieurs ordres, selon Ismael Diakité, président de la Chambre des Mines. « Le secteur minier est loin d’être un long fleuve tranquille. Si ce ne sont pas les volatilités des cours des matières premières ou l’inflation importée, ce sont les convulsions sociales et communautaires qui marquent les sites de nos opérations », a pointé le Président de la Chambre des Mines.

Il explique que les entreprises minières vivent tout cela en mettant au-devant leur responsabilité sociétale et leurs engagements en matière de Gouvernance, de redevabilité et de développement durable.

« De nombreux défis interpellent aujourd’hui nos entreprises dont nos relations avec les principales parties prenantes, y compris les communautés, les employés, l’administration minière et fiscale. Ensuite, il y a la complexité de certaines contraintes foncièrement tributaire d’un contexte international particulièrement instable », a cité M. Diakité, avant d’exprimer un souhait pour régler tous les problèmes dans la concertation.

L’absence de concertation impacte négativement l’activité minière

« Notre souhait est qu’après cette rencontre, il plaise à son excellence monsieur le Premier ministre de bien vouloir nous accorder une audience afin que la chambre des Mines associée à tous les investisseurs du secteur minier puissent avoir un entretien pendant lequel toutes les questions seront discutées une à une. Les problèmes peuvent être réglés dans la concertation, il n’y a pas de doute, mais également dans une collaboration active et ouverte. L’approche que vous voulez introduire dans nos relations privilégiant l’accessibilité, l’écoute et la concertation pour relever les défis est celle que nous estimons objectives, proactives et constructives », a lancé le président de la chambre des mines.  

Ismael Diakité prévient que « l’absence de concertation continue d’impacter négativement les activités minières, d’affecter l’image de notre pays auprès de nos actionnaires qui avaient été particulièrement intéressés par les mesures de sauvegardes et de garantie qui ont été donnés le 05 septembre 2021 ».

Les miniers du pays réitère leur l’entière disponibilité à collaborer avec succès à l’exécution de l’approche imprimée par le nouveau Premier Ministre Bernard Goumou. « Nous voulons vous demander de bien vouloir dans les jours qui viennent nous accorder une audience pour qu’ensemble avec le monsieur ministre des mines et de la géologie, on puisse dérouler un certain nombre de questions techniques qui méritent une attention particulière de votre part, de la part du Gouvernement et du CNRD », a lancé M. Diakité.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 31 août 2022 18:24

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces