Guinée : la Chambre des Mines tient son assemblée générale mixte

CONAKRY- La Chambre des Mines de Guinée a tenu son assemblée générale mixte ce vendredi 23 juin 2023, dans un complexe hôtelier de la capitale, Conakry. La rencontre présidée par le ministre des Mines et de la Géologie, avait pour objectif de faire le bilan des activités, dessiner les perspectives et intégrer tous les éléments de modernité ainsi que les normes nécessaires pour avoir un secteur minier responsable favorisant un développement durable.

Cette assemblée générale mixte s’est déroulée en présence des Directeurs Généraux et des représentants de l’écosystème minier Guinéen, y compris les nouveaux adhérents. Ce rendez-vous a été mise à profit pour étaler le bilan de l’ensemble des activités réalisées en 2022. A cet effet, des leçons ont été tirées desdites activités. A date, la chambre des mines de Guinée a tous les voyants au vert en ce qui concerne sa situation financière aussi bien en actif qu’en passif.

Le plan annuel de travail budgétisé présenté a permis de donner de la visibilité sur l’ensemble des actions à mener. Selon le président de la Chambre des mines de Guinée ces actions ont deux volets essentiels. A savoir, le volet des actions traditionnelles et le volet des nouvelles initiatives qui intègrent les questions des droits de l’homme.

« Il y a la question du travail des enfants, la question des ressources de revenu pour les femmes et également la question du travail de la population vulnérable dans les communautés dans lesquelles nous travaillons. Autre chose, c’est que la Guinée est exposée à un certain nombre de situation internationale dont il faut tenir compte, notamment ce qui se passe actuellement en Ukraine, parce que ça a un impact direct sur nos activités.  La deuxième chose, c’est tout ce qui se passe dans le cadre des efforts visant à réduire l’ampleur du carbone des pays, parce qu’il y a la question de changement climatique qui est au centre de toutes les préoccupations. Donc il faut réfléchir sur les questions de transition énergétique de façon à aller dans le sens de la décarbonisation« , explique Ismael Diakité.

En terme de perspectives, la Chambre des Mines de Guinée compte s’accentuer sur des aspects liés à la question des droits humains, du genre, du droit des enfants, l’impact d’activités minières sur les sources de revenus des femmes.

« Nous allons faire en sorte que nous puissions, en toute synergie avec les ONG nationales et internationales, se mettre ensemble pour dessiner un programme qui puisse à la fois promouvoir la protection de l’enfant, la protection des sources de revenus des femmes, mais en même temps travailler pour la création des sources fiables pour ces deux catégories. En plus de ces deux catégories, il y a forcément toutes les populations vulnérables qui sont dans les bassins miniers. En plus du manuel qu’on a élaboré pour la restauration des sites miniers, on va travailler sur le plan de gestion environnementale et sociale de façon à pouvoir aider tous les projets miniers à intégrer cet élément dès le départ et assurer un suivi rigoureux« , a indiqué M.Diakité.

Préoccupé par rapport au respect des droits de l’homme dans les zones d’exploitation minière, le système des Nations-Unies a exprimé la nécessité de prendre en compte de ce facteur dans le secteur.

« Le secteur minier est un vecteur du développement durable, mais il faudrait qu’il soit encadré également, et que tous les aspects liés au droits humains, à l’environnement, aux droits des communautés, soient respectés« , a martelé Aminata Kébé, représentante adjointe ONU-Droit de l’homme.

Présidant la rencontre, le ministre des Mines et de la Géologie a salué les rôles majeurs joués par la Chambre des mines, dans l’économie guinéenne. Selon lui, la structure à elle seule fait presque plus d’un tiers du PIB de la Guinée.

« C’est le lieu pour moi de vous dire de continuer de redoubler d’ardeur pour que cette chambre devienne encore de plus en plus puissante. Je continue à vous rassurer de la disponibilité totale de l’administration guinéenne, du ministère des mines à faire en sorte que les sociétés minières qui ne sont pas encore membres de cette chambre puissent continuer le dialogue avec vous, d’une part et avec le ministère des Mines d’autre part, pour qu’on leur explique quel est le rôle joué par cette chambre des Mines« , a promis Moussa Magassouba.

Dansa Camara DC 

Pour Africaguinee.com

Créé le 23 juin 2023 23:26

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,