Élections en Guinée : vers une mise à l’écart du trio «RPG-UFR-UFDG» ?

CONAKRY-En Guinée, les trois principaux politiques du pays (RPG arc-en-ciel, UFDG, UFR) risquent d’être privés de participation aux prochaines élections. Et pour cause, ce mardi 16 mai 2023, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, (tutelle des partis politiques, ndlr), a menacé de retirer les agréments des partis politiques ayant appelé à manifester.

Parties intégrantes des forces vives de Guinée, les trois formations politiques citées ci-haut sont considérées comme étant les plus représentatives du pays. Dans le cadre des mobilisations anti-junte, elles jouent un rôle déterminent. Mory Condé leur a lancé un nouvel avertissement.

« Tous les leaders qui vont appeler à des manifestations, lorsqu’il y a des violences, ils vont payer les frais parce que leurs responsabilités sont établies.

Les partis politiques qui vont faire ces appels à manifester sans encadrer leurs manifestants tel que c’est dit, demain et après-demain (mercredi 17 et jeudi 18 mai, Ndlr), lorsque les faits sont établis contre eux, on va retirer leurs agréments, c’est très clair… », a martelé le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Mory Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation

L’exécution de cette menace pourrait priver le RPG arc-en-ciel, l’UFDG, l’UFR de participation aux prochaines joutes électorales prévues en 2024.

Mory Condé a également envoyé un message aux diplomates accrédités en Guinée. « Il ne faudrait pas que demain, un ambassadeur dise qu’en Guinée, on commence à violer les principes démocratiques parce que des partis ont fait ceci, non ».

A suivre…

Dansa Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 17 mai 2023 10:08

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_