Ebola en Guinée : Plusieurs nouveaux cas positifs dont un décès confirmés à la Cimenterie…

ebola_2

CONAKRY- Malgré l’instauration de l’Etat d’urgence sanitaire en Guinée, le virus Ebola continue de faire des victimes.  Un malade d’Ebola venant  de l’intérieur  du pays a  succombé  dans un hôpital  de Conakry  puis enterré  à la Cimenterie par ses parents, a appris Africaguinee.com.


A la cimenterie, un quartier situé dans la périphérie de la capitale guinéenne Conakry, une femme malade en provenance  de l’intérieur du pays, est morte du virus Ebola. Elle était  hospitalisée au Camp Samory depuis le 8 août dernier d’où elle a  trouvé  la mort. Elle a été enterrée à la Cimenterie par la famille sans aucun agent de santé. Selon nos informations, c’est après l’enterrement que les services sanitaires ont confirmé qu’elle  était morte d’Ebola. Dans sa famille quatre nouveau cas d’Ebola ont été recensés. Un médecin qui l’aurait traité à l’hôpital a également été confirmé positif du virus mortel.

Ce c’est qu’à confirmé le chef de  la division prévention et lutte contre la maladie au ministère de la santé et de l’hygiène publique, Dr Sakoba Keita ;  ‘’quatre  personnes  dans  cette  famille   et un médecin au Camp Samory ont été déclarés positifs de la fièvre hémorragique virale  Ebola’’, confirme le docteur, qui a aussi ajouté qu’un cas de décès qui vient d’être  enregistré  à Coronthie. Là aussi,  les parents ont transporté le corps à Macenta.  

Le président de la République a déclaré l’état d’urgence sanitaire dans le pays pour contrer la propagation du virus Ebola, qui a tué 409 personnes depuis son apparition en début d’année. Mais tout laisse croire que cette mesure souffre d’un manque d’application aujourd’hui.  Les autorités sanitaires déplorent  la réticente  des citoyens qui continuent à cacher les malades qui souffre d’Ebola dans leurs familles.

Face à cette situation « inquiétante », le Dr Sakoba Keita  invite les services de sécurité à l’application du contenu de la déclaration d’urgence. Et, il  lace un appel à la population  à prendre contact avec les services de santé,  lorsqu’elle reçoit des malades en provenance des préfectures touchées.

En ce mois d’août, il y a une recrudescence de la maladie dans la préfecture de Macenta dans le sud de la Guinée suite à l’arrivée en vague des malades en provenance du  Liberia voisin,  où récemment   un centre de traitement d’Ebola avait été détruit.

BAH  Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le 25 août 2014 13:25

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces