Discorde autour de la dépouille de Djénè Kaba : Le bras de fer prend une nouvelle dimension…

Alpha Condé, renversé le 05 septembre par un coup d'Etat militaire dirigé par Mamadi Doumbouya

CONAKRY-La discorde née autour des funérailles de l’ancienne première dame de Guinée, Hadja Déjnè Condé prend une nouvelle dimension. Les sages de la coordination mandingue ont décidé de s’impliquer pour essayer de concilier les positions.

« Nous cherchons à remédier le différend. Nous allons nous retrouver au bureau de la coordination pour trouver une solution à cette situation. Parce qu’il faut ça. Il faut être croyant dans la vie et progresser », a confié à Africaguinee.com, Elhadj Mohamed Saiba Doumbouya, porte-parole de la coordination mandingue.

Une rencontre est prévue  ce mercredi 12 avril 2023 dans l’après-midi au siège de la coordination, a appris Africaguinee.com. Elle intervient au lendemain de l’incident survenu au domicile de l’ancien Président Alpha Condé, à Mafanco.

Elhadj Mohamed Saiba Doumbouya, porte-parole de la coordination mandingue.

Évoquant cet incident, Elhadj Mohamed Saiba Doumbouya soutient que contrairement à ce qui se raconte, les sages du manding n’ont pas été chassés.

« Le fait que le président de transition n’a pas directement adressé ses condoléances à l’ancien président suite au décès de la première dame, Hadja Djénè Kaba, la famille du Pr Alpha Condé a été vexée. Quelque part, ils sont raison.

Mais dire qu’on a été chassé à son domicile, ce n’est pas vrai. Certes, il y a eu des discussions chaudes, certains ont flétri l’attitude du Gouvernement, mais il n’a nullement été question de chasser quelqu’un », a-t-il indiqué.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 12 avril 2023 13:49

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,