Obsèques de Djénè Kaba : Pourquoi l’imam de Kankan n’a pas dirigé la prière funéraire?

KANKAN- L’ex première dame feue Hadja Djéné Kaba, a rejoint sa dernière demeure ce dimanche 16 Avril 2023. L’épouse de l’ancien Président Alpha Condé reposera désormais à jamais au cimetière de Sinkenfara, dans la commune urbaine de Kankan.

Elle a été accompagnée à sa dernière demeure dans la stricte intimité. Autorités religieuses, cadres de l’administration locale, fils, parents et amis de la défunte ont pris part à ces obsèques, boudées par les partisans du veuf (Alpha Condé).

La prière funéraire a été dirigée par le grand Imam de la mosquée Fayçal de Conakry, Elhadj Mamadou Saliou Camara, en présence de premier imam de Kankan, Elhadj Karamo Bangaly Kaba. Une situation « inédite » qui a ravivé la controverse, d’autant plus que le chef de la ligue islamique régionale de Kankan, avait critiqué le fait que le veuf ait été écarté des funérailles de son épouse.

Selon nos informations, le grand imam de la cité Nabaya aurait juste laissé « l’honneur » à l’hôte venu de Conakry, Elhadj Mamadou Saliou Camara, pour officier cette prière.

Cette mise au point venue de l’entourage du grand imam Kankan, vient éteindre la énième polémique née des obsèques de feue Hadja Djéné Kaba Condé.

« C’est un jour de prières et de recueillement. On vient juste accompagner notre sœur et faire des bénédictions pour qu’elle puisse aller au paradis.  Aujourd’hui, il y a la paix, la concorde à Kankan pour accompagner la première dame de la république, avec l’assentiment de tout le monde y compris ceux qui étaient frustrés« , a confié Dr Ousmane Kaba, venu prendre part aux obsèques.

La cérémonie funèbre a été boycottée par les responsables de l’ancien parti au pouvoir le RPG arc-en ciel et les partisans de l’ex président.

« Je n’ai pas participé à la cérémonie funèbre parce que, mon leader Alpha Condé a été écarté dans l’organisation des funérailles de son épouse, à cause du comportement maladroit de Saran Kaba. C’est pourquoi nous n’avons pas participé à ces cérémonies funèbres« , explique Moussa Camara, citoyen de la ville de Kankan.

Depuis Kankan, Facély Sanoh

Pour Africaguinee.com

Créé le 17 avril 2023 00:17

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,