Conakry : l’UNICEF et le MEPU-A lancent la phase pilote de la plateforme « Learning Passport »

img_20230113_131600_840

CONAKRY- “Learning Passport” ou le passeport d’apprentissage en français, est une plateforme technologique mobile permettant un apprentissage flexible et de haute qualité. Cet outil innovant permet également d’avoir un accès continu à une éducation de qualité.

La phase d’expérimentation a été lancée à l’école élémentaire de Gbessia Port1, dans la commune de Matoto, ce vendredi 13 janvier 2023, par l’UNICEF (Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance) et le ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation (MEPU-A), a constaté Africaguinee.com.

Cet appui de grande valeur au gouvernement guinéen vient répondre à la volonté exprimée par celui-ci, dans le but de procéder à la digitalisation administrative et pédagogique. Cet engagement s’est concrétisé à travers l’élaboration d’une feuille de route avec l’appui technique et financier de l’UNICEF.

L’institution onusienne dit être convaincue que la plateforme Learning Passeport est un outil précieux pour les élèves, les enseignants, les structures et organisations du secteur de l’éducation en Guinée.

« Elle permettra d’améliorer les enseignements et les apprentissages et de valoriser les compétences et les connaissances acquises de manière formelle ou informelle. Pour les élèves, cela signifie avoir un accès continu à leur programme de scolarité ainsi qu’à des contenus supplémentaires. Quant aux enseignants, cela représente un accès permanant à des opportunités de formation et de soutien pédagogique. Au terme de plusieurs mois de travail intense, je suis heureux de constater que les innovations, en matière de digitalisation pédagogique, commencent à donner des résultats satisfaisants pour être expérimentés dans un échantillon d’écoles avant de passer à l’échelle nationale », a indiqué Dr Adama Ouédraogo, Représentant par intérim de l’UNICEF en Guinée.

Il a réitéré que l’institution reste déterminée à accompagner le MEPU-A dans son engagement à garantir à tous les enfants guinéens, garçons et filles, un accès équitable aux ressources éducatives de qualité.

L’expérimentation de Learning Passport cherchera à vérifier si les enseignants et les élèves ont effectivement accès à cette plateforme en classe, de manière continue et stable. Du point de vue utilisation, l’expérimentation cherchera à vérifier si les élèves et les enseignants savent exploiter les contenus pédagogiques embarqués sur la plateforme et sur les tablettes. Du point de vue enseignement, l’expérimentation cherchera à vérifier si les enseignants ont les compétences nécessaires pour utiliser le digital en situation de classe. Au niveau apprentissage, l’expérimentation cherchera à vérifier dans quelle mesure, l’utilisation de la plateforme se traduit en gain d’apprentissage en français, calcul, et compétence digitale pour les élèves de troisième et quatrième année, a détaillé le directeur général de l’INRAP (Institut national de recherche et d’action pédagogique).

Pendant les quatre mois d’expérimentation, une vérification de ces hypothèses sera faite avant de tirer les conclusions permettant d’aller à l’échelle nationale.

Le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation reste convaincu que les résultats de ces expérimentations seront concluants pour permettre d’aller à l’échelle de démarrage de l’année scolaire 2023-2024.

« La plateforme Learning Passport est une opportunité pour le système scolaire guinéen, d’introduire les technologies innovantes pour qualifier les pratiques pédagogiques des enseignements et de soutenir les élèves dans leur parcours scolaire. Les élèves et les enseignants des zones rurales, souvent défavorisés en terme de supports pédagogiques, trouveront salutaire cette plateforme alimentée en contenu numérique en lien avec les programmes d’enseignement», a déclaré Guillaume Hawing.

Le directeur communal de l’éducation de Matoto, a invité les parents d’élèves à jouer leurs rôles dans l’expérimentation de cette innovation au sein du système éducatif guinéen. Ces rôles, estime Sékou Kaba, pourraient aider le département de l’éducation nationale et ses partenaires vers la généralisation de l’utilisation de cet outil dans toutes les écoles élémentaires du pays.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 14 janvier 2023 11:55

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: