Conakry : « interpelé » à l’Aéroport, l’opérateur économique Habib Hann « porté disparu »

L'homme d'affaires Habib Hann

CONAKRY- L’opérateur économique guinéen Habib Hann, un des hauts dirigeants du Patronat guinéen, a été interpelé dans la soirée du mardi 26 juillet 2022 à l’aéroport international Ahmed Sékou Touré, alors qu’il était en partance pour le Sénégal pour des raisons de famille.


Selon maitre Salifou Béavogui, son client avait fini d’accomplir les formalités d’embarquement lorsqu’il a été interpelé par la police qui lui a signifié qu’il était sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire. De là, les choses se sont très vite accélérées. Dessaisi de ses téléphones, M. Hann a ensuite été mis à la disposition de la Gendarmerie. Depuis hier (19h) sa famille n’a aucune nouvelle de lui. Interrogé par Africaguinee.com, son avocat, maître Salifou Béavogui tire la sonnette d’alarme.

« Mon client Habib Hann, -PDG de la SONAG- était en partance pour Dakar pour des raisons de famille. Il est arrivé à l’aéroport hier soir (mardi 26 juillet 2022) aux environs de 17h-18h. Il a fait toutes les formalités d’embarquement requises, il attendait son vol. Entretemps, un policier est venu l’interpeler et lui dire que la Police a besoin de lui pour des commodités. Arrivé là, on lui a signifié qu’il est sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire national. Par la suite, il a été mis à la disposition de la Gendarmerie. On lui a retiré ses téléphones qui sonnaient. Depuis 19h jusqu’à l’heure où nous sommes, sa famille n’a pas dormi, elle n’a aucune nouvelle de lui. Son avocat que je suis, j’ai été sans repos. Nous avons cherché partout, dans tous les services de sécurité accessible judiciairement, il n’a pas pu être localisé.

Je me suis personnellement adressé aux respectueux trois procureurs de la République des Tribunaux de Première Instance de Conakry -Kaloum, Dixinn, Mafanco-, pour juste savoir s’ils sont au courant que mon client M. Habiib Hann été interpelé, je n’ai aune réponse. D’ailleurs, ces respectueux procureurs étaient étonnés alors que l’aéroport international se trouve dans le ressort judiciaire de Mafanco. Ils ne sont au courant de rien. Ce qui est dangereux et difficile à consommer. Aucun citoyen ne peut être privé de sa liberté d’aller et venir même pour une seconde, si ce n’est pas un procureur compétent qui le fait. C’est ce que dit la Loi. Plus tard, je me suis adressé à un des avocats Généraux de la Cour d’Appel qui m’a dit qu’il n’était pas au courant.

J’ai officiellement saisi la Cour d’Appel à travers un courrier pour lui narrer les faits, mais aussi exprimer mes inquiétudes, celles de la grande famille HANN et de ses proches. Jusqu’à présent, nous n’avons pas pu les localiser. Or, il est malade diabétique. Il doit prendre ses médicaments de façon ponctuelle et quotidienne. Il n’y a aucune information autour de lui. Où est-il retenu ? Qu’est-ce qu’on lui reproche ? Qu’a-t-il fait ? Nous ne savons rien de tout ça. Ce qui est une atteinte grave et intolérable à la liberté individuelle. Nous avons toujours combattu cela. Dans un passé récent, d’autres citoyens, non des moindres ont été empêchés de sortir du territoire, dans les mêmes conditions, sans que les interdictions ne leur soit signifiées (…). C’est de l’arbitraire, c’est de l’abus. On est inquiet. Nous voulons savoir où est-ce qu’il se trouve ? Qu’est-ce qu’on lui reproche? "

Dossier à suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 27 juillet 2022 17:04

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces