Cas Dadis : « Il n’a pas peur d’affronter les débats… », assure sa défense

Moussa Dadis Camara à la barre du tribunal criminel de Dixinn

CONAKRY-A peine appelé à la barre ce lundi 5 décembre 2022, par le juge audiencier pour livrer sa part de vérité dans le dossier du massacre du 28 septembre, l’ancien président de la transition, Moussa Dadis Camara, a signalé des soucis de santé.

Conséquence, l’accusé s’est excusé, affirmant qu’il ne pourrait nullement se prêter à l’interrogatoire du tribunal criminel à ce stade, un exercice "hyper contraignant" où des avocats percutants, ont souvent causé des misères à certains accusés, ayant déjà comparu.

L’audience du jour a été renvoyée au lundi 12 décembre prochain, dans l’espoir que d’ici là, le capitaine Moussa Dadis Camara sera en mesure de répondre de ce qu'il sait des exactions commises dans le grand stade de Conakry, il y a treize ans.

Si les avocats de Toumba Diakité ont déploré le renvoi de l’audience, en soutenant qu’aucune preuve n’atteste la maladie de M. Camara, Maitre Pépé Antoine Lamah temporise. Selon lui, son client attend l’ouverture de ce procès depuis treize ans.

« Quand il est rentré de Ouagadougou, depuis la première audience, il était prêt à prendre la parole pour livrer sa part de vérité. Malheureusement, ces derniers temps, il a eu des soucis de santé. Et si aujourd’hui, le tribunal en toute souveraineté, a décidé que c’est son tour de parole, mais qu’il ne sente pas bien, c’est tout à fait son droit de dire cela au tribunal. Le tribunal n’a pas d’autre obligation que de comprendre et de tirer toutes les conséquences de droit.

Ce n’est pas la peur d’affronter les débats. Ce n’est pas la peur de livrer sa part de vérité. Le président Moussa Dadis a toujours montré qu’il est pressé pour prendre la parole dans ce dossier pour livrer sa part de vérité. A l’audience prochaine, vous verrez, il sera en très bonne forme. Il va s’exprimer, il va faire face au tribunal et se défendra conséquemment », a rassuré l’avocat de l’ancien président.

Après le renvoi de l’audience, la défense de Toumba Diakité a fulminé, affirmant qu’aucune preuve n’a été apportée à la barre pour attester la « maladie » de Dadis Camara. Face à cette Sauf, maitre Pépé Antoine Lamah a fait une mise au point. « Un bulletin médical est strictement confidentiel », a martelé l’avocat, précisant qu’on ne peut nullement juger une personne qui ne se porte pas bien.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le lundi 5 décembre 2022 4:53

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

LafargeHolcim

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

acw_300x250-2

TotalEnergies

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

gac_logo_french_cmyk_1
329730080_715074006941324_6437382728272487457_n
Logo Orange Mobile
ue_giz_
imsu_pix_2
logo_principal_0
193885225eab1373a5aa66
Bakary Sylla, DG de la CNSS
193885225eab1373a5aa66
Logo de Guinea Alumina Corporation S.A. "GAC "