Violences à Fira : “Des enquêtes sont ouvertes“ selon les autorités…

violence_fria

FRIA- Les autorités locales de la préfecture de Fria ont décidé de faire recours à la justice après les violences survenus dans la nuit du lundi à mardi ! Selon le président de la délégation spéciale de la commune urbaine de Fria, des enquêtes sont déjà ouvertes pour identifier les auteurs de ces violences qui ont fait un blessé et des dégâts matériels importants, a appris africaguinee.com.

“Les forces de l’ordre sont déjà informées. Les agents sont entrain de mener des enquêtes, et éventuellement, ils (les responsables et commanditaires des violences, Ndlr) seront mis aux arrêts“ nous a confiés Amara Traoré.

“Nous avons détaché la sécurité, mais l’incendie a été déjà consommé. Nous avons rencontré hier et aujourd’hui, puisqu’il y a un parti politique qui se réclamait vainqueur. Ils ont sorti tous les militants dans la rue, en remplissant le terrain qui est en face de l’hôpital de Fria“ a-t-il poursuivit.

Après l’incendie de la maison de Mme Youlla Bassengué,  engagée aux côtés du RPG-Arc-en-ciel, les autorités et les sensibilités de la localité à tous les niveaux, ont eu un entretien pour faire le point de la situation. Amara Traoré, président de la délégation spéciale de Fria a assuré que les auteurs de l’incendie sont identifiés et qu’une enquête est en cours.

« Lorsqu’on a été informé, nous avons déploré l’acte. Ils ont voulu imputé ça aux partis politiques. En fait, c’est un crime qui n’est pas du tout lié à la politique. Le préfet a prodigué des sages conseils à la population et lui a demandé de garder le calme. Il a invité les autorités locales et les religieux, les représentants des partis politiques, chacun en ce qui le concerne de faire en sorte que la paix soit préservée dans la cité », a expliqué Mamadou Diallo, membre du bureau fédéral du parti de l’union des forces démocratiques de guinée (UFDG) à Fria.

En plus, il a aussi demandé à toutes les coordinations locales de faire des déclarations à la radio privée, appelant la population au calme et à la retenue, et les partis politiques également.

Après moult tentatives, nous n’avons pas pu avoir la version de la FOSSEL pour avoir sa version des faits.

Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24

 

 

Créé le 1 octobre 2013 23:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces