Tournées et retour de Cellou, Sciences Po, cas Baidy : Les confidences de Nadia Nahman…

Nadia Nahman

PARIS-A Paris, Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a animé, le 26 avril, une conférence devant un parterre d’invités composé d’étudiants, de grands intellectuel africains et européens ainsi que des personnalités politiques.

« Les facteurs internes et externes de la régression démocratique en Afrique de l’Ouest », c’est le thème développé par l’ex premier ministre de Lansana Conté. Derrière cette grande mobilisation, la présence d’un ancien dignitaire du régime d’Alpha Condé a retenu a suscité de réactions. Il s’agit de Baidy Aribot, ex deuxième vice-gouverneur de la banque centrale de la République de Guinée (BCRG).

Comment l’ancien homme de confiance d’Alpha Condé s’est-il retrouvé là ? A-t-il été invité par le conférencier ? Cellou Dalein de plus en plus sollicité pour des conférences, comment réagit son parti ? Est-ce opportunité pour lui de faire une pré-campagne ? A quand son retour en Guinée ? Africaguinee.com a interrogé la cheffe de cabinet et porte-parole de Cellou Dalein Diallo, Mme Nadia Naham. Entretien exclusif.

AFRICAGUINEE.COM : Parlez-nous de cette conférence qu’a animée le président de l’UFDG à Sciences Po, Paris ?

NADIA NAHMAN : C’était une conférence organisée à Sciences Po Paris qui était ouverte à toute personne désireuse de s’inscrire sur le site. Elle a été organisée par l’Association Africaine Sciences Po.

Sur les images, on a vu M. Baidy Aribot assis côte à côte avec Dr Fodé Oussou Fofana. Etait-il invité par votre parti ?

Monsieur Baidy Aribot s’est inscrit comme tout le monde et il est venu participer comme tout le monde. Il est venu s’assoir là où il y avait un siège libre. Il n’y a pas de mystère. Les invités étaient-là, il est venu s’assoir, il a posé sa question, mais vous avez vu l’incident dans la salle. Il a fallu que j’intervienne pour ne pas que cette conférence réussie se termine par cette fausse note. Parce que l’agent ne voulait même pas que la parole lui soit donnée. Mais les organisateurs de Sciences Po ne connaissent pas les réalités de la Guinée. Ils considèrent que c’est un homme de l’audience qui veut poser une question au même titre que tout le monde, ils lui ont donné le micro.

En voyant ces images, certains observateurs ont pensé déjà à un rapprochement politique entre Baidy et Cellou. Qu’est-ce que vous en dites ?

Non, ça ce n’est pas à l’ordre du jour. Il est venu en tant que guinéen qui veut assister à une conférence. On ne pouvait pas le mettre dehors (…) et s’il a décidé de s’assoir à côté de Fodé Oussou, je ne vois pas comment on peut lui refuser la place.

Qui est l’organisateur de cette conférence ?

C’est Sciences Po Paris qui a généré son lien Zoom. Elle a été organisée par l’Association Africaine Sciences Po. Monsieur Cellou Dalein Diallo était venu animer la conférence autour du thème « Les facteurs internes et externes de la régression démocratique en Afrique de l’Ouest, témoignage d’un démocrate convaincu ». A Genève, il avait donné une conférence dans le même ordre d’idée. Sciences Po a été séduit par la démarche, ils ont voulu l’entendre puisqu’il s’agit de l’ASPA qui organise des manifestations scientifiques et culturelles en relation avec le continent. Monsieur Cellou Dalein jouit d’une solide expertise en matière électorale, en raison de l’expérience de son parti (UFDG). Ils l’ont fait appel pour qu’il donne sa vision d’un leader de parti politique qui a quand-même participé à six élections dont cinq au niveau national et une au niveau communal. Ils avaient donc un expert.

A Sciences Po, la littérature et la théorie, ce n’est pas ce qui les intéresse. C’est l’approche pratico-pratique d’un homme qui a été candidat plusieurs fois. La conférence s’est très bien passée.

Qu’est-ce que cela représente pour l’UFDG de voir son leader, Cellou Dalein Diallo sollicité par une université de grande renommée comme sciences Po ?

C’est un honneur ! A Sciences Po, c’est l’Elite. Je suis très honorée d’autant que j’y ai donné des cours, j’ai été chargée d’enseignement de Cours à Sciences Po PARIS. Donc, voir le président Cellou sollicité, ça nous honore. Parce que n’importe qui ne vient pas à Sciences Po. C’est une institution très fermée qui forme la crème de la crème, toute l’Elite française. Donc, solliciter l’expertise de Cellou Dalein Diallo, je pense que tout guinéen doit en être fier au-delà des clivages politiques.

Derrière ces conférences qu’il anime en Afrique, en Europe, certains y voient des visées de campagne pour assoir d’avantage sa notoriété dans la perspective des élections futures. Que répondez-vous ?

C’est des personnes qui invitent Cellou et non le contraire. Alors, c’est lui qui met son expertise à leur service. C’est vrai qu’il est très honoré et flatté d’être sollicité par des personnes comme ça.  D’ailleurs il est invité le 13 juin à Berlin par le Haut Commandement Germano-Néerlandais. A ce rendez-vous, il y aura des militaires, des experts, autorités gouvernementales berlinoises, allemandes pour qu’ils s’entretiennent sur les enjeux sécuritaires au SAHEL. C’est un honneur pour nous et ça doit l’être pour tous les guinéens.

Donc Cellou n’est pas en campagne électorale. Les hommes voient un homme résilient qui dispose d’une certaine expertise. Et, sur le continent africain, on commence à avoir de moins en moins d’hommes politiques crédibles qui puissent se positionner et inspirer les jeunes. Je pense que les honneurs que Cellou a reçus hier, reflétaient quand-même l’admiration que les gens ont pour sa résilience dans le combat.

C’est vraiment un homme qui fait preuve d’un courage remarquable. Qu’on l’aime ou pas, on peut reconnaitre qu’il a subi plusieurs épreuves. Mais il continue toujours, avec tant d’amour pour les Guinéens, à se mettre au service de la communauté, car c’est ce qui l’anime. Pour nous, c’est une fierté qu’il se fasse inviter comme ça. Et si après, ces invitations peuvent accroitre sa visibilité, tant mieux.  On prend.

A quand le retour du président de l’UFDG en Guinée ?

Le président Cellou rentrera au pays au bon moment et au temps opportun.

Quelle est la prochaine étape ?

Je vous informe que Cellou Dalein part au Kenya demain vendredi (28 avril), où il est invité par le milliardaire Soudanais, Mo Ibrahim. C’est une grande rencontre où de grandes personnalités du monde vont se retrouver et c’est le Président William RUTO qui abrite cette prestigieuse session de Mo Weekend et gouvernance. La banque mondiale, les partenaires, le département, tout le monde y sera. Il est invité en tant qu’ancien premier ministre.

Entretien réalisé par Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le 28 avril 2023 13:55

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3

Avis d’appel d’offre ouvert…

mercredi, 15 mai 24 - 11:36 am