Guinée : Le Gouvernement donne un « ultimatum » aux exploitants artisanaux de l’or et du diamant

CONAKRY-Le Gouvernement a donné un ultimatum ce vendredi 21 juin 2024 aux exploitants artisanaux de l’or et du dimant dont les activités sont suspendues jusqu’à nouvel ordre sur toute l’étendue du territoire national depuis le 1er juin dernier.

« Les exploitants artisanaux ont jusqu’au 30 juin 2024 à minuit pour libérer totalement tous les sites d’exploitation », a annoncé ce soir le Gouvernement dans un communiqué conjoint signé par les ministres Ibrahima Kalil Condé (administration du territoire et de la décentralisation), Diami Diallo (Environnement et développement durable), Bouna Sylla (Mines et Géologie).

Durant cette période, le Gouvernement prévient qu’il prendra les dispositions appropriées pour l’application de la réglementation de l’exploitation artisanale de l’or et du diamant en Guinée. Pourquoi cette mesure ? Selon les autorités de la Transition cette mesure qui vise à :

  • Empêcher le travail des enfants mineurs, le trafic humain et les pratiques assimilées,

  • Minimiser l’impact négatif de l’exploitation artisanale (de l’or et du diamant) sur l’environnement par l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques tel que : le mercure et le cyanure, la réhabilitation des sites d’orpaillage dégradés, l’encadrement des activités de dragage pour la préservation des cours d’eau,

  • Encadrer le travail des enfants dans l’exploitation artisanale de l’or et du diamant,

  • Accompagner les exploitants artisanaux vers l’exploitation semi-industrielle,

  • Lutter contre le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et autres activités illicites.

Le Gouvernement précise que l’autorisation de reprise des activités fera l’objet d’un communiqué conjoint des ministres en charge de l’administration du territoire, des mines et de l’environnement.

Les autorités administratives et judiciaires en collaboration avec les forces de défense et de sécurité sont chargées chacun en ce qui le concerne de l’application strict des mesures. « Une réquisition sera prise à cet effet conformément à la loi portant sur le maintien de l’ordre public en République de Guinée. Toute violence de ces mesures d’interdiction sera sanctionnée conformément à la loi en vigueur en République de Guinée », annonce le Gouvernement.

A suivre !

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 666 134 023 

Créé le 22 juin 2024 09:24

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces