Santé infantile en Guinée : L’Unicef à travers GAVI offre 473 motos pour relancer la Vaccination…

CONAKRY- En vue d’accélérer la relance du Programme Élargi de Vaccination (PEV) et de renforcer la Stratégie de la Santé Communautaire en République de Guinée, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef), a procédé ce lundi 6 mars 2023, à la remise de 473 motos au ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique. Ces engins roulants ont été achetés par le fonds GAVI (Alliance globale pour les vaccins et l’immunisation).

Selon les statistiques de l’Unicef, en Guinée les taux de la 3ème dose du vaccin pentavalent et de la 1ère dose du vaccin contre la rougeole n’ont pas dépassé 50 % depuis 2015. En 2022, 22 districts sanitaires sur 38 ont connu une épidémie de rougeole, dont 416 cas confirmés et 59 décès.

Au mois de décembre 2022, une épidémie de fièvre jaune a été déclarée dans le district sanitaire de Dabola tandis qu’en janvier 2023, une épidémie de coqueluche est survenue dans le district sanitaire de Lélouma. D’où l’idée d’élargir le dispositif de logistique de la vaccination soutenu par GAVI à travers l’Unicef en achetant ces motos afin de faciliter le déplacement des agents vaccinateurs vers les communautés.

La cérémonie de remise officielle de ces engins a connu la présence de plusieurs cadres du ministère de la santé et de l’hygiène publique ainsi que de représentants de l’Unicef en Guinée, du fonds GAVI et de l’OMS (organisation mondiale de la santé). Elle a été présidée par le Ministre de la santé et de l’hygiène publique. Dans son discours de circonstance, Dr Mamadou Péthé Diallo a promis d’accentuer toute son énergie dans la relance du programme élargi de la vaccination.

« Ce geste vient s’ajouter à plusieurs autres que vous avez donné au cours de ces dernières décennies pour accompagner le ministère de la santé dans le cadre de l’amélioration de la vaccination. J’ose espérer que mes équipes sur le terrain vont faire bon usage des équipements (motos) pour pouvoir servir nos enfants. Avec l’accompagnement de nos partenaires Unicef, OMS, GAVI… nous souhaitons remettre le programme PEV au centre de notre système de santé, de le lui rendre sa place. Je ne ménagerai aucun effort pour soutenir cette relance », s’est réjoui le Ministre de la santé et de l’hygiène publique.  Dr Mamadou Péthé Diallo a aussi remercié les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement. « Je vous remercie de vous être mobilisés pour nous accompagner dans ce sens », a-t-il lancé.

Dr Mamadou Péthé Diallo, ministre de la Santé
Dr Mamadou Péthé Diallo, ministre de la Santé

De son côté, le représentant de l’UNICEF en Guinée a expliqué que la mise à disposition de ces 473 motos au programme élargi de vaccination et à la direction de la Santé Communautaire, accélerera l’extension des services de vaccination dans tout le pays.

« Les 473 motos remises aujourd’hui grâce au financement de GAVI, représentent un investissement d’environ 6,754,700,000 francs guinéens, soit environ 790,000 dollars américains. Les populations non atteintes, en particulier les enfants dit zéros doses, les enfants insuffisamment vaccinés, les communautés les plus marginalisées, celles vivant dans des environnements fragiles et celles en mobilité, constituent l’une des priorités majeures de la stratégie de vaccination à l’horizon 2030 et de la stratégie 5.0 de GAVI. La mise à disposition de ces motos au PEV et à la direction de la Santé Communautaire accélerera l’extension des services de vaccination pour la réalisation des stratégies avancées intégrées, pour l’atteinte et le suivi à domicile des enfants dit « zéros doses » ou incomplètement vaccinés. Il contribuera aussi au renforcement des taux de la couverture vaccinale au niveau national », a expliqué Félix Ackebo.

Félix Ackebo
Félix Ackebo

Dans son discours, le Senior Country Manager de GAVI en Guinée, le partenaire qui a financé l’achat de ces motos, a expliqué qu’à date, la Guinée compte chaque année 170 000 enfants zéro (0) dose. C’est-à-dire des enfants qui ne reçoivent aucun vaccin. Selon lui, 240 000 enfants sous immunisés et des milliers d’entre eux meurent très tôt souvent avant de fêter leur 5ème anniversaire. Pour Maris Keller, cela est dû à des maladies évitables par la vaccination.

« Ces enfants habitent souvent dans les communautés les plus pauvres du pays, ils manquent d’accès non seulement à la vaccination mais à d’autres soins de santé primaires. Souvent c’est dans ces communautés où il y a une flambée épidémique due à la concentration des personnes sous immunisées ou non immunisées, les bactéries et les virus se répandent très facilement. Notre objectif c’est d’augmenter la couverture vaccinale de 20 points d’ici fin 2023 parce que cela permettra de réduire le nombre d’enfants zéro d’ose dans le pays.

Pour cela, il faut non seulement importer les vaccins en Guinée mais aussi les amener dans les coins les plus reculés du pays avec les vaccinateurs et les agents de santé communautaire. Donc ce sont ces motos qui vont leur permettre d’atteindre et d’aller dans les coins les plus reculés. Je sais que nous allons laisser ces motos dans de bonnes mains et qu’elles serviront aux agents de premières lignes de poursuivre leur travail », a souhaité le Senior Country Manager de GAVI en Guinée.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le 7 mars 2023 11:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_