Retour à l’ordre constitutionnel : Sékouba Konaté favorable à des élections « en 2026 »

Général Sékouba Konaté, ancien président de la transition guinéenne

CONAKRY-Alors que la communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) exige de la junte des élections dans six mois, débouchant sur un retour à l’ordre constitutionnel, l’ancien président de la transition de 2010 appelle à la "non-précipitation".

Le Général à la retraite Sékou Konaté est favorable à une transition qui durera jusqu’en 2026, année à laquelle des élections devraient être organisées pour élire le nouveau président de la République.

« Logiquement le nombre d’années qui restaient à Alpha Condé, c’est ce qu’on doit donner au CNRD pour bien organiser la transition. Il faut leur donner le temps de bien nettoyer, mettre les bases solides, avec des institutions fortes », confie l’ancien président de la transition dans un entretien accordé à Africaguinee.com.

Lire aussi-Général Konaté : « Chambas ne va rien apporter à la Guinée…je soutiens le colonel Doumbouya »

L’ancien haut-représentant pour l'opérationnalisation de la Force africaine en attente soutient que s’il n’y avait eu ce putsch, Alpha Condé allait rester pendant plusieurs années à la tête de la Guinée. « La classe politique doit s’organiser, en 2026 on va organiser très bien les élections sans magouille. Celui qui en sortira vainqueur, c’est Dieu seul qui sait », a-t-il lancé.

En tant que membre du Conseil supérieur de la défense, le Général à la retraite Sékouba Konaté promet de s’impliquer auprès des institutions internationales comme l’Union Européenne pour accompagner la transition afin qu’elle soit une réussite.

Lire aussi-Josep Coll : "On souhaite que la transition se fasse dans les plus brefs délais…"

Réunis en sommet extraordinaire dimanche 07 novembre à Accra, les dirigeants de la CEDEAO avaient décidé de maintenir la suspension de la Guinée de toutes ses instances et les sanctions contre les membres de la junte, jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel.

« La CEDEAO a pris des sanctions, mais si on rapatrie tout l’argent qui a été volé, détourné, dilapidé, on peut vivre sans l’aide de quelqu’un », indique l’ancien président de la transition guinéenne.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le 12 novembre 2021 14:29

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces