Recrues de Kaleyah et les instructeurs israéliens : le camp de Toumba exhume de nouvelles « preuves » contre Dadis

Moussa Dadis Camara et maitre Paul Yomba Kourouma, avocat de Toumba Diakité

CONAKRY-A la reprise de son interrogatoire ce lundi 16 janvier au tribunal criminel de Dixinn, Moussa Dadis Camara était face à la défense de Toumba Diakité. Le fameux camp de Kaleah où des éléments auraient quitté la veille de la manifestation pour venir commettre le massacre au stade du 28 septembre est revenu dans les débats.

Maitre Paul Yomba Kourouma qui avait promis d’achever l’accusé après le passage de son binôme maître Lancinet Sylla est revenue à la charge. Pour accabler l’ancien patron de son client, l’avocat a brandit des photos qu’il a présenté comme preuves. Sur la photo on voit des blancs habillés en maillots de sport et des hommes vêtus de treillis militaires dont le colonel Bienvenu Lamah, ancien commandant du camp, aujourd’hui, incarcéré.

Il présente les hommes blancs comme des instructeurs israéliens, qui auraient été recrutés par Dadis pour former la milice de Kaléyah. L’avocat de Toumba pose des questions à l’ex président sur ce qu’il sait de ces instructeurs venus former des éléments au camp Kaleyah. Extrait de l’interrogatoire très vif.

Maître Paul Yomba Kourouma : Le camp de Kalyah, c’était quoi ?

Dadis Camara : c’était un centre de formation militaire.

Quels étaient les formateurs ?

C’était des instructeurs que je ne peux pas connaitre.

Aviez-vous des formateurs au camp ? Qui étaient-ils ?

Je ne connais pas ces éléments-là, parce que ce n’était pas mon rôle.

Ceux-là que nous voyons maintenant, vous en reconnaissez des éléments ?

Non

Même pas Bienvenu LAMAH (sur la photo)?

Non aucunement.

Vous avez vu les Israéliens ?

Je ne connais pas ces intéressés sauf si vous avez d’autres commentaires à faire sur ces photos.

Vous voyez Bienvenu, mais aussi les Israéliens et puis vous ignoriez que ces gens puissent résidez sur votre sol, former des agents ?

C’est vous qui avez parlé de Colonel Bienvenu Lamah. C’est pendant ce procès que je l’ai connu et si vous confirmez que c’est sa photo, ici, je peux l’admettre. Donc, j’accepte.

Et vous avez vu les formateurs israéliens à côté, sur cette photo, qu’est-ce que ça vous dit ?

Ces formateurs, je n’ai aucune connaissance de leurs personnes.

Ils sont sur votre territoire, ils évoluent dans votre branche armée, vos milices à vous, et vous dites ne pas les reconnaitre ?

J’ai été clair, qu’il y avait bel et bien une formation qui se tenait à Kaléyah. En ce qui concerne les instructeurs, je ne les connais pas.

Les munitions et armes provenaient d’Israël et étaient réceptionnées par le colonel Pivi. Toutes les fois que ça devait venir à partir de 20h, à l’aéroport, Pivi donnait chaque fois deux millions chaque agent présent là-bas. Qu’en dites-vous ?

Je ne sais pas, je n’ai pas eu cette information.

Mais vous savez quand-même il y a eu des provisions en arme ?

Je ne sais pas.

Les hommes de Kaléyah, pourquoi vous les avez transférés au camp Alpha Yaya alors qu’ils n’étaient incorporés (dans l’armée)?

Je n’ai jamais transféré des hommes de Kaléyah, au camp Alpha Yaya.

Pourquoi c’était Toumba qui était résolu de les évacuer des lieux, parce qu’il ne les reconnaissait pas et c’est vous qui vous seriez opposé?

Je vous renvoie à la copie de signature des 26 éléments que votre client est allé chercher. Sinon quant à moi, je n’ai jamais décidé de faire venir des recrues, c’est seul votre client qui l’a fait, 26 éléments.

C’est donc lui qui les a fait venir et les abriter au camp Alpha Yaya, sous vos yeux et vous n’avez pas réagi ?

Je n’ai pas envoyé des éléments au camp Alpha Yaya, c’est votre client qui est allé chercher 26 éléments sans que je ne sois informé où il les a déployés et sa signature en fait foi.

 Avec votre accord ?

Non, pas avec mon accord.

Pourquoi vous les avez laissés y rester ?

Je n’étais informé, c’est à l’ouverture de ce procès que j’ai eu toutes ces informations par rapport à toutes ces signatures qu’il faisait.

Quel genre de président vous vous étiez ?

Maitre, je vous l’apprends qu’un président n’est pas l’homme à tout faire. C’est la preuve que votre client (Toumba) a fait beaucoup de choses sans que je ne sois pas informé. Je ne suis pas Dieu. Je n’étais pas l’homme à tout faire et je ne pouvais pas tout savoir.

L’audience a été suspendue aux environs de 17h et renvoyée à ce mardi 17 janvier 2023.

Siddy Koundara Diallo

Pour Aficaguinee.com

Tel : (00224) 664 72 76 28

Créé le 16 janvier 2023 21:11

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_