Procès du 28 septembre : La Défense soulève une kyrielle d’exceptions…Thiegboro plaide « non coupable »

Des avocats de la défense des accusés dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009

CONAKRY-Après l'ouverture de l'audience ce mardi, 04 septembre 2022 du procès des massacres du 28 septembre 2009, les avocats de la défense ont soulevé une kyrielle d'exceptions, alors que le colonel Moussa Thiegboro Camara, invité à la barre a plaidé « non coupable ».

Parmi les violations constatées, selon eux, dans ce dossier criminel figure la détention prolongée de certains accusés qui ont passé plus de dix (10 ans) en prison avant l'ouverture de leur procès. Selon maître Salifou Béavogui, son client Marcel Guilavogui a battu le record du nombre de temps mis en prison (12 ans de détention préventive).

Même son de cloche chez maître Sidiki Bérété, avocats des sieurs Cécé Raphael Haba (détenu depuis le 14 mai 2010) et Marcel Guilavogui (écroué depuis le 18 juin 2010). Ce qui constitue dit-il une violation grave de la loi. Ensuite, l'avocat des deux inculpés s'est interrogé sur la délocalisation du tribunal ad hoc dans la commune de Kaloum, territorialement incompétent.

A l'en croire, cette délocalisation devrait être prise à travers un décret. Ce qui n'est jusqu'à présent pas le cas. L'autre interrogation soulevée par maître Sidiki Bérété suivi dans le même argumentaire par son confrère Salifou Béavogui, c'est le statut de certaines parties civiles (la FIDH et l'OGDH). 

« Est-ce que c'est deux ONG ont reçu le mandat des victimes pour parler en leur nom ?», se demandent les deux avocats qui ont plaidé à ce que ces deux ONG soient retirées du procès.

Pour sa part, maître Kpana Emmanuel Bamba, avocat de l'accusé Blaise Goumou a focalisé son exception sur l'identité de son client. Selon lui, il est indiqué dans l'ordonnance de renvoi que la personne poursuivie se nomme Blaise Guémou. Ce nom de famille qui existe en région forestière est donc différent de Goumou qui est la vraie identité de son client.

S'il est donc avéré que la personne poursuivie s'appelle Blaise Guémou, maitre Kpana Emmanuel Bamba a plaidé à ce que son client soit libéré car, estimant qu'il n'est pas la bonne personne.

Dans la poursuite des exceptions, maître Paul Yomba Kourouma, avocat de l'accusé Aboubacar Diakité dit Toumba a insisté sur l'évacuation sanitaire de l'inculpé placé sous mandat de dépôt depuis le 14 mars 2017.

Selon lui, son client qui a développé une pathologie d'origine carcérale n'a jamais bénéficié d'un traitement adéquat. 

Vu la détérioration de son état de santé qui l'empêche de s'asseoir, maître Paul Yomba a demandé au juge Ibrahima Sory II Tounkoura d'ordonner l'évacuation au frais de l'Etat de l'ancien aide de camp du Capitaine Moussa Dadis Camara dont le mandat de dépôt n'a jamais été renouvelé. 

En outre, maitre Paul Yomba Kourouma a plaidé à ce que l'audience soit renvoyée au temps que son client Toumba va mettre pour se soigner en dehors de la Guinée.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, les avocats de la défense continuent de soulever les exceptions.

A suivre…

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le 4 octobre 2022 14:21

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces