Prise en charge des victimes de VBG : ENABEL et le ministère de la promotion féminine lancent le projet “Guichet unique”

320692116_539285444803861_7278040166120724509_n

CONAKRY- L'Agence belge de développement « ENABEL » et le ministère de la Promotion féminine, de l'Enfance et des Personnes vulnérables, ont lancé ce jeudi 15 décembre, le projet « Guichet unique », un centre destiné à accueillir les victimes de violences basées sur le genre (VBG).

L’initiative s’inscrit dans le cadre du projet “She Decides”, orienté autour de l’accès aux droits sexuels et reproductifs et mis en œuvre par Enabel sur financement du Royaume de Belgique.

L’atelier de lancement a regroupé, à Conakry, un panel représentatif d’acteurs et actrices œuvrant en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes en Guinée.

La dernière enquête nationale en date de 2016, sur les violences basées sur le genre, a démontré que 29,3% des femmes et filles de 15 à 64 ans ont subi au moins une forme de violences sexuelles depuis l'âge de 15 ans.

La région de Conakry incluant Dubréka (39,6%) enregistre l'une des plus fortes proportions de femmes ayant subi des violences basées sur le genre, selon cette enquête. D’où l’urgence de proposer des réponses adéquates à ce phénomène.

Malheureusement, ces « réponses adéquates à ces violences ne sont pas toujours disponibles, parce qu'elles sont inexistantes, peu organisées, avec des services parfois payants et donc inaccessibles à nombreuses femmes » a regretté François KIEFFER, Responsable des opérations de Enabel en Guinée qui a salué que « cette initiative développée avec le ministère de la Promotion féminine, de l'Enfance et des Personnes vulnérables visant la prise en charge holistique et de qualité des survivantes des violences faites aux femmes, constitue une solution appropriée pour faciliter l'accès aux services adéquats ».

Par ailleurs, M. KIEFFER a précisé que « cet appui cadre complètement avec la mission de ENABEL en Guinée mais aussi ENABEL en général dans nos vingt pays d'intervention à travers le monde dont l'un des axes prioritaires est le développement humain et le respect des droits humains fondamentaux ».

En Guinée, les types de violence les plus courantes sont : le mariage précoce, l'abandon de foyer (y compris le refus de l'époux de payer la dépense familiale quotidienne), les coups et blessures volontaires, les abus sur les mineurs (maltraitance), le viol, la séquestration et le harcèlement. Ces violences génèrent généralement des traumatismes physiques et psychologiques importants avec quelques fois des conséquences et des séquelles irréversibles chez les victimes. Dans l'ensemble, 11,9% des victimes affirment avoir des conséquences des violences subies sur leur santé physique.

Dans ce contexte, le Guichet Unique-VBG, aussi appelé “One Stop Centre”, imaginé par Enabel et des partenaires, est un centre intégré fournissant au même endroit les soins et services dont la victime aura besoin : soins médicaux, soins psychosociaux, assistance juridique et réinsertion socio-économique.

L’action, financée par le Royaume de Belgique dans le cadre du projet « She Decides » de Enabel, sera déroulée en partenariat avec le ministère de la Promotion féminine, de l'Enfance et des Personnes vulnérables et exécutée par l'ONG Terre des Hommes.

«C'est une des mesures phares qui rentre dans le cadre de la rectification prônée par le CNRD. Désormais, les services qui sont développés en faveur des victimes, des services de prestation se dérouleront en un seul point unique. Qu'on ne demande pas à une dame (victime de VBG), d'aller voir à la justice, voir la police à gauche, voir le centre de santé à côté, alors qu'elle est déjà victime d'une souffrance. Madame (la ministre Nanette Conté), espère que ce projet va prospérer », a expliqué Roger K. YACÉ, Secrétaire général du ministère de la Promotion féminine, de l'Enfance et des personnes vulnérables.

L'ONG Terre des Hommes accompagnera l’exécution de ce projet durant les 12 mois de sa durée et travaillera notamment au renforcement des capacités et au transfert des compétences à l’endroit du Ministère de la Promotion féminine, de l'Enfance et des personnes vulnérables, chargé de la gestion du Centre, même après le projet « She Decides » de Enabel.

Dansa Camara DC 

Pour Africaguinee.com

Créé le 27 décembre 2022 16:09

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,