Pourquoi l’UFDG n’a pas renouvelé ses instances en 2020? Le parti de Cellou précise…

CONAKRY- « Tous les mandats de l’UFDG sont caducs depuis 2020, personne n’a plus de légitimité », a déclaré Ousmane Gaoual Diallo dans un entretien accordé à Africaguinee.com.

Qu’en dit l’UFDG face à cette sortie du porte-parole du Gouvernement ? « Nous ne répondons pas à Ousmane parce qu’il n’est pas membre du parti. C’est une perte de temps », indique le Directeur de la Cellule de communication de la formation politique dirigée par Cellou Dalein Diallo. Jochim Baba Milimouno a cependant tenu faire quelques clarifications pour l’opinion sur la non-tenue du congrès du parti en 2020.

« C’est absurde d’accuser l’UFDG ou toute autre formation politique pour n’avoir pas fait son congrès pour renouveler ses structures en 2020. Le dernier congrès de l’UFDG date de 2015. En 2020 il devait y avoir Congrès selon les textes, étant donné que le mandat est de cinq ans. Mais qui ne sait que le monde entier a été secoué par la crise sanitaire due à la Covid 19 ? Ne sait-on pas que les autorités guinéennes d’alors avaient pris des mesures d’interdiction de rassemblement de plus de 50 personnes ?

Joachim Milimouno et Cellou Dalein Diallo

Qui veut imaginer voir l’UFDG prendre le risque de mobiliser 2000 personnes pour faire un Congrès et exposer la vie de tous ces citoyens ? Exceptées la campagne du référendum lié au coup d’Etat constitutionnel opéré en mars 2020 et le hold-up de la présidentielle d’octobre de la même année, quels sont les rassemblements autorisés cette année par le régime d’alors ? Au moment où les mosquées et les églises ont été fermées avec des restrictions dans les marchés est-ce qu’on pouvait tenir un congrès ? Un congrès de l’UFDG ce n’est pas moins de 2000 personnes », précise le porte-parole de l’UFDG.

Alors que l’actuel ministre des postes et télécommunications conteste son exclusion, M. Milimouno lui demande de retrouver la raison et d’accepter de voir la réalité.

« Il faut que Ousmane retrouve la raison et qu’il avale son exclusion qui est la conséquence de son indiscipline politique vis-à-vis du parti et de ses règles de fonctionnement. Il faut qu’il s’occupe de son travail gouvernemental et qu’il dise à l’opinion avec fierté la note qu’il a obtenue lors de l’évaluation des ministres dont on parle tant », martèle le Directeur de la Cellule de communication de l’UFDG.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 8 août 2023 14:04

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: