Manifestation du 20 octobre : Les autopsies réalisées sur les corps des victimes ont livré leur verdict…

La police anti-émeute déployée sur l'autoroute face à des jeunes manifestants à Conakry

CONAKRY-Les autopsies réalisées par les services de médecine légale du CHU Ignace Deen sur les dépouilles des victimes des manifestations du 20 et 21 octobre 2022 ont livré leur verdict.

Les résultats présentés, mercredi 26 octobre 2022 dans la soirée, par le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry, indiquent que trois des victimes sont mortes des suites de blessures par arme à feu.

Selon Yamoussa Conté, les résultats des autopsies réalisées par la médecine légale sur les dépouilles déposées à la morgue du CHU Ignace Deen se présentent comme suit :

  • Mamadou Moussa Barry, âgé de 23 ans :  traumatisme céphalique par arme à feu. Cause du décès arrêt cérébral.
  • Amadou Bah, âgé de 45 ans : traumatisme par arme blanche au niveau du flanc droit. Cause du décès éviscération hémorragique.
  • Thierno Bela Diallo, âgé de 16 ans : Traumatisme thoracique par arme à feu. Cause du décès, choc hémorragique.
  • Amadou Oury Sow, âgé de 12 ans : traumatisme balistique au niveau du thorax gauche avec un orifice sortie au niveau de l’omoplate. Cause du décès arrêt pulmonaire.

La Loi sera appliquée dans toute sa rigueur et dans un délai raisonnable, a promis l’avocat Général Yamoussa Conté. « Justice sera faite pour les victimes dans l’intérêt de la préservation de la paix sociale », a-t-il promis.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 27 octobre 2022 10:20

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm