La nouvelle révélation de Toumba : « Comment Bafoé m’a sauvé… »

Toumba Diakité à la barre

CONAKRY-Le procès en cours des auteurs présumés du massacre du 28 septembre 2009 donne lieu à des révélations sur des sujets qui étaient jusque-là peu connus du grand public. Chaque journée d’audience vient avec son lot de confidences croustillantes.

Ce mardi 25 octobre 2022, le commandant Toumba Diakité a révélé à la barre comment le Général Ansoumane Camara Bafoé, ancien Directeur Général de police, l’avait sauvé en 2008 lors de la mutinerie de l’armée sous le régime de Général Lansana Conté.

L’ancien aide de camp de Dadis Camara raconte qu’il y a un respect religieux entre lui et l’ex patron de la Police, aujourd’hui à la retraite. A l’époque M. Ansoumane Camara Bafoé dirigeant la CMIS de Cameroun. Toumba Diakité raconte aussi comment il lui a rendu la « monnaie » lorsque Marcel Guilavogui lui a manqué du respect un jour, à l’arrivée de Dadis au Pouvoir.

« Il y a un respect religieux entre Ansoumane Camara (Bafoé, ancien Directeur Général de la police) et moi. Lors des mutineries au temps de Conté, je fus arrêté. On m’avait conduit à sa base, au CMIS (compagnie mobile d’intervention et de sécurité à la Camyenne). A l’époque, quiconque était transféré là-bas, était directement emmené à Kassa.

J’étais le médecin-chef du bataillon des Rangers, il (Bafoé) m’avait permis de rejoindre mon bataillon à Sonronki sans être envoyé à Kassa (où se trouve un camp de détention). J’ai communiqué avec notre commandant qui a instruit notre responsable de ravitaillement basé à Conakry de venir me chercher. Ansoumane m’a mis à leur disposition, je suis rentré. Il (Ansoumane) avait oublié ce geste, mais moi non.

Un jour, lorsqu’on a pris le Pouvoir, Marcel est parti quelque part lui manquer du respect. Depuis qu’il m’avait rendu ce service, on ne s’était pas rencontré. Il est venu à la présidence, ne sachant quoi faire, il est parti nous trouver à la messe (des officiers). Marcel était présent, il a raconté l’incident. C’est là directement que j’ai dit à Marcel de ne plus lui manquer du respect et de lui demander pardon. Mieux j’avais ajouté dans le Pouvoir chacun a son rôle à jouer. Je lui avait le quitus de venir à la présidence  autant qu’il le veuille».

A suivre…

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Créé le 25 octobre 2022 15:00

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm