L’armée et les atrocités de 2009 : Voici les « quatre services impliqués », selon l’ONU

Des gendarmes intervenant le 28 septembre 2009 à Conakry

CONAKRY-Le procès des auteurs présumés du massacre de 2009 se poursuit sur fond de révélations. Les cinq sur les onze inculpés ayant jusque-là comparu se sont inscrits dans la négation systématique des graves accusations portées à leur encontre.

Ce sont tous des militaires (Moussa Thiegboro Camara, Marcel Guilavogui, Toumba Diakité, Abdoulaye Chérif Diaby, ndlr), soupçonnés d’avoir joué un rôle dans la commission des atrocités qui avaient fait au moins 157 morts, une centaine de femmes violées, des dizaines de blessés.

Dès lors une question se pose : Quels sont les services de sécurité impliqués dans les évènements du 28 septembre 2009 ?

Selon une note de l’ONU consultée par Africaguinee.com et qui est versée dans le dossier de la procédure, quatre services, rattachés à quatre ministères différents, sont intervenus lors des évènements.

Il s’agit de la Police nationale, l’Armée et, en particulier, la Gendarmerie nationale, les Services spéciaux, de lutte anti-drogue et du grand banditisme, et la Sécurité présidentielle.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 15 novembre 2022 12:36

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces