Koulé : Crimes rituels, attaques armées…psychose au village de Dadis Camara

N’ZÉRÉKORÉ- A Koulé Yaketa, village dont est originaire le capitaine Moussa Dadis CAMARA, ex chef de la junte qui avait pris le pouvoir en 2009, les populations vivent dans l’angoisse.

Ce village situé à 43 km de Nzérékoré vit une insécurité grandissante ces derniers jours. Crime rituel, attaques à main armée…, la psychose s’installe.

Les citoyens de cette localité ont fait une découverte macabre tout à fait singulière. Il s’agit du corps sans vie d’un bébé d’un mois qui avait tous ses membres découpés. A cela s’ajoutent les attaques à main armée. Des bandits armés écument Koulé, en sèmant la terreur. Pour faire face à ces crimes, l’autorité sous-préfectorale a sollicité de sa hiérarchie l’installation d’un P.A ou d’un peloton d’intervention dans sa zone. Sur place, la psychose se lit sur les visages des citoyens. Interrogé, ce jeune leader du village raconte :

« Ce sont des bandits armés qui viennent faire des opérations. Des fois, ils viennent à bord de véhicules.  Ils l’ont fait deux à trois fois. Au-delà de cela, il y a des jeunes d’ici qui prennent de l’alcool et qui s’attaquent aux paisibles citoyens avec des couteaux. La semaine surpassée, nous étions étonnés de voir un bébé couché nu, tous ses organes étaient coupés. On était sous le choc et l’indignation », nous a confié Lancinè Koulé Camara, citoyen de Koulé.

La découverte macabre a eu lieu au quartier Koulé 2 secteur 3. Pour l’heure, aucun citoyen de Koulé n’a réclamé la paternité de ce bébé froidement assassiné par des inconnus.

’C’est entre 19h-20h, que nous avons fait la découverte du corps sans vie d’un bébé. C’est un garçon dont on peut estimer l’âge à un mois. Il était déjà presqu’en état de décomposition. D’ailleurs, c’est l’odeur qui nous a alertés.

En plus de cette découverte macabre, il y a l’insécurité qui a repris de plus belle. Une famille a été victime d’une attaque à main armée. D’après les témoignages, les assaillants ont emporté une somme de 10.000.000Gnf, une moto et quelques ordinateurs. Ça c’était à Koulé 2 dans le secteur Koulé Centre », explique le maire de la commune rurale de Koulé.

M. Kouita Cé Koulemou exprime une autre inquiétude. Selon lui, lorsqu’on attrape un malfaiteur et qu’on le traduit en justice, aussitôt il est relâché quelques mois après. « Nous lançons un message à l’Etat pour prendre toutes les dispositions’’, a-t-il lancé.

Face à cette insécurité grandissante dans cette sous-préfecture, l’une des plus grandes de la préfecture de Nzérékoré, l’autorité préfectorale a envisagé dans un premier temps de faire des sensibilisations pour mettre les citoyens en alerte. Le colonel Alsény Camara, l’actuel préfet de Nzérékoré en compagnie des services de sécurité a effectué un déplacement ce jeudi 13 avril 2023 pour rencontrer les citoyens de Koulé.

« On a su que l’insécurité bat son plein à Koulé. Nous en tant qu’autorité, nous ne pouvons pas rester assis. Il faut qu’on vienne sur le terrain, non seulement pour prendre contact avec la population, mais demander à la population la coopération, avec les services de sécurité. Afin que nous puissions traquer ces bandits aujourd’hui. Parce qu’on ne peut pas construire la paix dans l’insécurité. Les dispositions sont déjà prises. L’insécurité qui est là, nous ferons tout, pour l’éradiquer », a promis le préfet de Nzérékoré.

A suivre…

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

De retour de Koulé,

Pour Africaguinee.com

Tél. (00224) 628 80 17 43

Créé le 14 avril 2023 15:43

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces