Kouroussa : la ville natale de Camara Laye est en manque de tout…

KOUROUSSA- Kouroussa est une préfecture de la Haute Guinée. C’est dans cette ville où est né le célèbre écrivain Guinéen Camara Laye,  auteur du roman d’anthologie « L’enfant noir ». La forge de Komady Camara, le père de Camara Laye, s’y trouve encore. Sa famille y réside.

Mais de nos jours, la forge est presqu’à l’abandon. La famille de Camara Laye vit dans la précarité, a constaté notre reporter.

Rencontrée dans le quartier Doula, dans la commune urbaine de Kouroussa, la sœur de l’écrivain n’a pas souhaité s’exprimer. De là, nous nous sommes rendus au quartier Komoniko. Ici, Fanta Solo Camara, âgée d’une soixantaine d’années, a bien voulu parler du célèbre écrivain Camara laye.

« Camara laye a été quelqu’un qui n’a jamais oublié d’où il venait. Il a toujours aimé sa ville natale malgré qu’il fût opposé au régime de Sékou Touré. Si vous remarquez, il y a toujours la case et la forge de son père ici à Kouroussa. Il a parlé d’eux dans son œuvre. C’est dans ce contexte qu’une statue a été battue en son nom. Avec tout ce qu’il a fait pour ce pays, la famille ne bénéficie absolument rien de la part de l’Etat, la forge de son papa ne préoccupe même pas les autorités afin de bien l’entretenir. Et pourtant, jusqu’à présent la sœur de Camara Laye et le Benjamin sont là. Ils doivent bénéficier au moins des privilèges parce que cette famille n’a pratiquement rien », a expliqué cette femme.

Au micro de notre rédaction, un autre membre de la famille de Camara Laye lance un appel aux autorités afin de sauver de ce qui reste de Camara Laye parce que selon lui, cet écrivain a toujours œuvré pour vendre l’image de la Guinée à l’extérieur.

« Quand Camara Laye disait dans son roman ‘’l’enfant noir’’ qu’il jouait auprès de la case de son père, il parlait de la forge de son papa, cette forge est toujours là et les gens viennent visiter et faire les photos. Camara Laye a vraiment œuvré aussi pour la promotion de la culture guinéenne à travers le monde. Il faudrait que les autorités actuelles mettent les bouchées doubles pour soutenir la famille de Camara Laye, l’homme a été une personne qui a donné une visibilité à la culture guinéenne. Nous demandons humblement aux autorités de la transition de regarder la ville Kouroussa, nous sommes en manque de tout, il n’y a pas d’eau, de courant et ni de route », a-t-il lancé.

En plus de leur inquiétude sur la situation de la famille de l’écrivain Camara Laye ‘’l’enfant noir’’, les citoyens de Kouroussa expliquent leurs difficultés.

Au micro de notre correspondant, Moussa Traoré, un habitant de la ville de Kouroussa a dénoncé la ‘’mauvaise foi’’ des cadres et ressortissants de cette préfecture qui selon lui, n’ont rien fait pour le développement de Kouroussa.

« Aujourd’hui le retard de notre Kouroussa est dû au fait que les cadres et ressortissants n’ont rien fait pour la communauté, sinon l’ex président Alpha Condé a toujours œuvré pour le bien-être de Kouroussa, mais hélas, les fils de Kouroussa n’ont pas apporté grande chose à leurs populations. En plus, tout récemment Alpha Condé a pointé du doigt Namory Traoré pour le coup d’Etat, ce qui montre que les fils de Kouroussa ont trahi carrément la localité, puisque jusqu’à présent les citoyens vivent dans un calvaire total », a dénoncé ce citoyen.

Mohamed Camara, est un leader de Kouroussa, il évoque les difficultés auxquelles la jeunesse reste confrontée.

« La jeunesse de Kouroussa souffre énormément aujourd’hui, les jeunes sont au chômage, on ne trouve pas l’emploi dans les sociétés minières. Les diplômés préfèrent pratiquer taxi-moto, vraiment nous souffrons beaucoup à Kouroussa et pourtant, c’est une zone très riche en ressources minières, mais la jeunesse ne voit pas du tout cette réalité », a aussi dénoncé ce jeune.

Adama Camara, un citoyen de la localité ajoute : « Nous n’avons pas de courant, nous sommes oubliés ici. Kouroussa est coupé de tout.  A chaque fois nous réclamons le courant électrique mais en vain. La ville de Kouroussa n’a pas tout le courant et de route, parfois même on se demande si nous sommes de la Guinée avec nos difficultés, regardez, les écoles qui sont ici sont vides par manque d’accompagnement, les jeunes préfèrent les mines au profit de l’école, notre centre professionnel est quasiment abandonné sans aucune assistance pour le faire fonctionner correctement ».

Ce n’est pas tout, le manque d’eau potable reste un calvaire pour les populations de la ville natale de Camara Laye, comme en témoigne Nasira Camara, une mère de famille.

« Depuis des semaines, nous manquons d’eau et cela devient insupportable. Pour faire la lessive, pour se laver, pour cuisiner et même pour boire, il faut qu’on aille puiser l’eau de puits. Il n’y a pas assez de forages dans les quartiers. Et pourtant il fait très chaud actuellement. On a besoin d’eau, beaucoup d’eau. Avec les différentes exploitations minières dans notre communauté, on ne devrait pas avoir le problème d’eau dans notre ville, mais hélas, nous les femmes, parfois il faut être matinale pour aller puiser l’eau », a-t-elle dénoncé.

Ne sachant pas à quel saint se vouer, nos interlocuteurs lancent une invite aux autorités non seulement pour  apporter leur soutien pour la prise en charge de la famille de Camara Laye. Mieux, trouver une solution à la problématique d’eau potable et d’électricité de la ville.

De retour de Kouroussa

FACELY SANO

Correspondant Régional d’Africaguinee.com

A Kankan

Créé le 7 mai 2023 16:57

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3

Avis d’appel d’offre ouvert…

mercredi, 15 mai 24 - 11:36 am