Guinée : la « grosse colère » de la junte contre l’ambassade des État-Unis

CONAKRY-C’est une cinglante réplique qui traduit un véritable agacement. En Guinée, les autorités de la transition n’ont pas du tout apprécié le « compte à rebours » lancé par l’ambassade des Etats-Unis pour le retour à l’ordre constitutionnel. La junte militaire au pouvoir en Guinée l’a fait savoir sans ambages aux autorités américaines.

Dans une déclaration au vitriol lue par le ministre des affaires étrangères et des guinéens établis à l’étranger, Conakry qualifie l’attitude des autorités de l’ambassade américaine d’ »inacceptable ». Dr Morissanda Kouyaté précise qu’autant « les Etats-Unis d’Amérique sont le maître des horloges pour les activités décidées par le Gouvernement américain, autant la République de Guinée est le maître des horloges pour les activités décidées par le Gouvernement guinéen ».

Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger
Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires étrangères et des guinéens de l’étranger

Le Chef de la diplomatie guinéenne affirme que le « compte à rebours » lancé par la représentation diplomatique américaine à Conakry, donne l’image d’un surveillant de classe veillant sur des élèves en examen. « Inacceptable », selon Dr Morissanda Kouyaté.

« Le Chef de l’Etat à chaque occasion, martèle que non seulement ses engagements seront respectés mais que ni lui, ni aucun responsable de la transition, ne sera candidat aux prochaines élections. Rarissimes sont des exemples de ce type en politique africaine. C’est donc avec surprise que nous avons découvert sur le site de l’ambassade des États-Unis d’Amérique en Guinée un compte à rebours vers la fin de la transition en Guinée.

Je voudrais dire clairement qu’autant les Etats-Unis d’Amérique sont le maître des horloges pour les activités décidées par le Gouvernement américain, autant la République de Guinée est le maître des horloges pour les activités décidées par le Gouvernement guinéen.
Ce compte à rebours donne l’image d’un surveillant de classe veillant sur des élèves en examen. Ce qui est évidemment inacceptable pour un pays jaloux de sa souveraineté et de son indépendance, comme la République d Guinée
 », a déclaré le ministre des Affaires Étrangères.

Colonel Mamadi Doumbouya et l’ambassadeur des États-Unis en Guinée

Preuve de la « colère » de Conakry contre l’ambassade des États-Unis, Dr Morissanda Kouyaté dit avoir interpelé les dirigeants de la représentation diplomatique pour des explications.

« Après avoir échangé avec les hauts responsables de l’ambassade des États-Unis d’Amérique en Guinée, j’ai été rassuré que ce compte à rebours n’avait aucunement l’intention de mettre une pression quelconque sur les autorités de notre pays et de leurs programmes. Il n’a donc aucune valeur contraignante et ne devrait d’ailleurs pas exister.

C’est l’occasion de rappeler que nos bonnes relations diplomatiques, historiques avec ce grand pays de démocratie et des droits de l’homme sont au beau fixe, dans le respect et la considération mutuelle », a martelé le chef de la diplomatie guinéenne.

A suivre…

Africaguine.com

Créé le 2 avril 2023 15:46

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces