Guinée : Déclaration conjointe des associations de presse sur la censure des médias…

presse

En Guinée, les principaux sites d’informations sont victimes de censure. L’accès à ces différents médias est drastiquement ralenti. Le constat est global chez les éditeurs et administrateurs. Les lecteurs s’en plaignent. Face à la détérioration de cette situation qui porte atteinte au droit d’accès à l’information, les associations professionnelles de presse ont fait une déclaration conjointe dont vous livrons ci-dessous la teneur.

« Les associations professionnelles de presse ont le regret de constater depuis plusieurs jours des actions liberticides engagées par l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications contre les médias guinéens.

Ces actions, dont les débuts ont coïncidé avec la nomination de M. Mamady Doumbouya comme Directeur Général de l’ARPT, ont consisté d’abord à ralentir puis arrêter l’accès aux principaux sites d’informations guinéens.

Ces actions se sont poursuivies depuis le mercredi 17 mai 2023 par le ralentissement voire le blocage de l’accès à certains réseaux sociaux dont Facebook et WhattsApp et par une descente des gendarmes au groupe de presse Afric Vision pour démonter les émetteurs des radios Sabari FM et Love FM.

Les associations de presse condamnent cette censure, qui est un recul de la démocratie. Elles se réservent le droit d’engager des poursuites contre l’ARPT pour les énormes préjudices subis. Elles décident de ne plus prendre part à la Semaine Nationale des Métiers de l’Information et de la Communication organisée par le Gouvernement Guinéen.

Les associations de presse envisagent de prendre d’autres mesures dans les prochaines heures ».

Conakry le 18 mai 2023

URTELGUI   AGUIPEL REMIGUI AGEPI UPLG UFSIIG AGEPE

Créé le 18 mai 2023 16:45

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces