Grève générale en Guinée : Les autorités jouent leur « va-tout » face au Syndicat…

CONAKRY-Alors que la grève générale annoncée par le mouvement syndical démarrera le 26 février prochain, les autorités de la transition tentent de jouer leur « va-tout » pour convaincre Amadou Diallo et ses camarades à sursoir à leur mot d’ordre.

Ce samedi 24 février 2024, le président du Conseil National du Dialogue Social (SNDS) a adressé une note au coordinateur du Mouvement syndical guinéen.

Le courrier du Dr. Alia Camara, consulté par Africaguinee.com invite les Centrales Syndicales signataires de l’avis de grève du 22 février 2024 à une réunion extraordinaire le Dimanche 25 février 2024.

Le but de cette rencontre de « dernière chance » est de poursuivre le dialogue devant permettre aux parties d’aboutir à un compromis, lit-on dans le document.

Une autre missive a été adressée hier vendredi au Syndicat lui demandant de sursoir à la grève. Une demande restée lettre-morte. Pire, face à la condamnation de Sékou Jamal Pendessa, le Mouvement syndical a durci le ton.

Désormais, il reste à savoir si les leaders syndicaux répondront à cette « nouvelle » invitation alors que le secrétaire général du SPPG (syndicat de la presse professionnelle de Guinée) croupit en prison.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 24 février 2024 21:00

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces