Expertise France : Elaboration d’un plan d’action Genre du Projet PCI-Guinée

278783204_381293273894114_720648208672690107_n

CONAKRY- Expertise France a procédé le jeudi 14 avril 2022 à la restitution de l'étude genre et l'élaboration d'un plan d'action du projet PCI (Prévention et Contrôle des Infections).


Financé par l'AFD (Agence Française de Développement) et mis en œuvre par Expertise France, le projet PCI Guinée vise à renforcer l'efficacité des soins par une action transversale portant sur la prévention et le contrôle des infections, gage de l'amélioration de la qualité des soins qui permettra en outre, de restaurer la confiance entre les usagers et le système de santé guinéen.

Cette étude genre et l'élaboration de ce plan d'action du projet PCI visent à porter une politique ambitieuse en matière de genre afin d'intégrer ce domaine de manière transversale à tous les niveaux et à toutes les étapes du développement des projets et activités menés dans ce domaine. Elles visent également l’instauration d'une culture commune de l'égalité entre les femmes et les hommes au sein des structures de soins.

"En adoptant un objectif transversal sur le genre dans ce projet, il s'agit de l'orienter de façon à contribuer à réduire les inégalités socioéconomiques et culturelles entre les femmes et les hommes acteurs et bénéficiaires directs ou indirects du projet, qui auront été identifiées dans le contexte et au démarrage du projet. Ces inégalités peuvent se trouver parmi les personnels à former travaillant dans les institutions bénéficiaires (les systèmes de santé à différents niveaux), ou dans la population bénéficiaire finale et/ou cible des actions. L'éducation à la santé et l'hygiène touchent des ressorts socio-culturels profonds, faisant appel à des représentations partagées du propre et du sale, du pur et de l'impur.

De la même façon, l'approche genre touche des questions complexes, autour des rôles et hiérarchies sociales, de la sexualité, de la reproduction humaine, qui sont enracinées dans l'histoire de chaque groupe ethnique constituant la Guinée et ne peuvent changer juste par l'apport d'informations ou des injonctions ressenties comme venues de l'extérieur. Une intervention purement cognitive ne saurait être suffisante pour infléchir des comportements ayant de si fort déterminants culturels. L'approche genre sera donc intégrée dans chaque volet du projet et recherchera le plus possible d'adhésion et l'appropriation par les acteurs locaux", a expliqué Dr Félémou Gnakoye Coordinateur des projets santé PCI, RAM et Urgences à Expertise France.

De son côté, la Cheffe du service genre et équité par intérim au Ministère de Santé et de l’hygiène publique, Dr Aminata Nabé, a remercié Expertise France qui a initié ce projet dont la finalité ultime est de contribuer durablement à une meilleure santé de la population de la Guinée par la PCI (Prévention et Contrôle des Infections) lors des soins dispensés. Pour ce faire, le projet agit pour :

  • Une meilleure gouvernance inclusive des activités de PCI (au niveau central, dans les services déconcentrés et les établissements de soins) ;
  • Le renforcement des capacités et des outils des personnels de santé, et l'appropriation communautaire des pratiques des questions d'hygiène et d'expression des droits.

Dr Aminata Nabé explique que cette étude va permettre à la Guinée de lutter efficacement contre les infections en milieu hospitalier. Réalisée durant 8 mois, cette étude a été menée dans trois zones que sont Conakry, N'Zérékoré et Kankan. 

"Il était question d'interroger les maîtrises d'ouvrage aussi bien côté santé et côté formation sur l'intégration du genre dans la PCI. On a commencé par une étude documentaire pour savoir ce qui en était dans le cadre légal, politique et institutionnel. En plus, on a eu à faire une autre étude socioéconomique dans les différentes zones. Nous avons également interrogé les maîtrises d'ouvrage à visiter les hôpitaux et les instituts de formation dans trois zones concernées", a aussi expliqué Fatou Souaré Hann, consultante du cabinet GAIA avant de faire son constat.

"Pour l'instant le genre n'est pas tellement pris en compte dans le secteur de la santé et encore moins dans la PCI. Mais il y a de l’espoir parce qu'aujourd'hui il y a un service genre et équité au sein des différents Ministères. Et aussi, l'intérêt qui est porté sur la question est déjà l'étude qui doit être finalisée avec un plan d'action genre qu'on va de plus en plus prendre en compte les questions de genre.  Ça devrait normalement -si c'est bien suivi- permettre une meilleure gouvernance, non seulement dans le secteur de la santé, mais aussi de la PCI très particulièrement", a constaté la réalisatrice de cette étude pour Expertise France. 

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le 20 avril 2022 17:05

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces