Exclusif : vers l’abandon des poursuites engagées contre certains acteurs politiques et sociaux

CONAKRY- Un vent d’espoir souffle à nouveau dans le ciel du landerneau politique guinéen, marqué ces derniers mois par un bras de fer quasi-permanent entre une partie de la classe politique et les autorités de la Transition.

Grâce à la médiation entamée par les leaders religieux, les lignes commencent à bouger de part et d’autre entre les deux protagonistes. Bien que prudents, les leaders des forces vives n’ont jamais été aussi « convaincus » de la volonté du chef du Gouvernement à poser des actes allant dans le sens de la décrispation.

Lors du dernier conclave tenu le 20 mars dernier au centre islamique de Donka sous l’égide des sages, des engagements forts ont été pris. Une avancée notable qui a d’ailleurs été soulignée par monseigneur Vincent Koulibaly. Le prélat affirmait que les deux camps ont pris conscience que la Guinée est « notre maison commune » à construire et à entretenir.

Dr Bernard Goumou, Premier ministre

Le lundi 20 mars 2023, c’est un Premier ministre « humble, sincère et déterminé à contribuer à résoudre la crise actuelle qui s’est exprimé devant les religieux et les forces vives de Guinée », confie une source digne de foi. Dr Bernard Goumou a pris l’engagement de diligenter certains préalables régulièrement posés sur la table de négociations avant d’entamer un éventuel dialogue, a-t-on appris.

« Nous avons trouvé un Premier ministre sincère. Il a demandé de lui fournir une liste de certains de nos préalables pour qu’il les examine avec qui de droit. Il a fait savoir qu’il y a des choses qui pourraient être réglées sous la table et d’autres qui pourraient être réglées sur la table », a confié une source qui a pris part à la dernière rencontre au centre islamique de Donka.

Des préalables imminents à régler

Selon nos informations, Dr Bernard Goumou s’est engagé à faire face à la situation des détenus, tels que Fonikè Menguè, Ibrahima Diallo, Billo Bah et autres. Ensuite, il cherchera à amenuiser les ennuis des acteurs sociopolitiques qui sont inculpés et placés sous contrôle judiciaire depuis six mois. Enfin, faire en sorte que ceux qui sont malades et empêchés d’aller se soigner, soient évacués. Outre ces cas, d’autres peuvent être réglés ultérieurement.

« Le Premier Ministre a demandé de lui transmettre la liste des préalables, sans oublier aussi la liste du comité de six personnes qu’il a sollicitée pour pouvoir approfondir les négociations. Chaque coalition est représentée par une personne. La sixième personne doit être un spécialiste des questions juridiques, pour éviter les pièges politico-juridiques », a laissé entendre l’interlocuteur d’Africaguinee.com.

Là où le doute s’installe

Si les engagements pris par Bernard Goumou font renaître un grand espoir chez les acteurs autour de la table, il n’en demeure pas moins qu’il y a des doutes qui subsistent. L’on craint notamment que des « faucons ne l’emportent sur les colombes » au sein de l’appareil Gouvernemental.

« Si le Premier ministre ne rencontre pas des obstacles internes au sein du gouvernement et du CNRD, nous espérons que les choses vont bouger. Mais si c’est le contraire, ce serait difficile. Car des sources nous rapportent qu’il y a des divergences entre lui et certains membres du gouvernement qui ne partagent pas du tout sa manière, alors que le président lui dit de faire tout pour que les guinéens s’entendent », confie notre source.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 25 mars 2023 09:18

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3

Avis d’appel d’offre ouvert…

mercredi, 15 mai 24 - 11:36 am