Examens nationaux : La traque des fraudeurs via WhatsApp et Messenger s’intensifie…

CONAKRY-Les autorités ont décidé d’intensifier la traque des « réseaux de fraudeurs » via des plateformes de messageries instantanées, aux examens nationaux.

Selon nos informations, l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information a été saisie dans le cadre des enquêtes. C’est cette structure étatique qui est chargée de la sécurisation de l’ensemble des systèmes d’information, des installations informatiques et de la prévention des intrusions.

Son travail consistera à aider à identifier les personnes qui sont derrière la création des groupes WhatsApp et Messenger dont l’objectif est de traiter des sujets pour des candidats, moyennant de l’argent.

Le procureur du Tribunal de Kaloum a été également saisi d’une plainte, a-t-on appris.

Dans un entretien accordé à Africaguinee.com, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation a averti que les élèves qui seront pris en train de frauder seront éliminés. Lorsqu’il s’agit d’un enseignant, il sera banni de la surveillance pour trois ans.

A suivre !

Africaguinee.com

Créé le 22 juin 2024 09:38

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces