Direct Palais du Peuple : Le ministre Bouréma Condé fixe les grandes orientations du dialogue…

img_8040

CONAKRY-Le dialogue politique inter-guinéen s’est ouvert ce jeudi 22 septembre 2016 à Conakry, en présence de plusieurs diplomates et d’acteurs majeurs de la vie politique guinéenne.  Le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation qui a présidé l’ouverture a fixé les grandes orientations de la conduite des débats.

Dans son intervention, le ministre Bourama Condé, a dressé un bilan exhaustif des points qui font aujourd’hui objet de controverse entre les acteurs politiques guinéens. Il s’agit de : la non application des différents accords de 2012, 2013, 2014 et de 2015en particulier, l’aggravation du déficit de confiance entre le pouvoir et l’opposition, la problématique de la CENI et des élections locales, l’incohérence des textes législatifs relatifs au processus électoral, la non opérationnalité du comité de suivi des accords politiques du 20 aout 2015, invitant les participants à privilégier le dialogue pour décrisper le climat politique.

Au terme des différentes consultations qu’il a mené avec les acteurs impliqués dans le processus du dialogue, il ressort que ces dernier ont suggéré de faire un inventaire exhaustif des points non appliqués de l’accord politique en situant les responsabilités par secteur, définir les modalités pratiques de mise en œuvre des dispositions convenues dans l’accord du 20 aout 201, revoir le fonctionnement du comité de suivi, et faire le toilettage du cadre légal et institutionnel du processus électoral, a-t-il cité.

Le Général Bouréma Condé rassure de la disponibilité du Gouvernement être à l’écoute de tout ce qui peut aboutir au triomphe de la démocratie apaisée et de l’Etat de Droit. Il a demandé aux acteurs politiques de privilégier les intérêts majeurs, inaliénables de la nation et de s’entendre sur un ordre du jour consensuel

« Je vous rassure que les modalités pratiques d’application des points consensuels qui sortiront de la rencontre ne souffriront d’aucune entorse. Nous demandons d’observer la règle du consensus qui impose que nous acceptions des concessions afin que nous sortions du guêpier de la surenchère qui pollue et vicie le climat sociopolitique », a-t-il rassuré.

Le ministère de l’administration du territoire entend assumer ses fonctions régaliennes de tutelle administrative d’encrage institutionnel des partis politiques et de la société civile en assumant la continuité et la veille de processus linéaire du dialogue politique au nom du gouvernement, a promis le ministre Condé.  

Dans ces conditions, a-t-il dit, il lui reviendra de fixer les grandes orientations conjointes et en concertation avec les acteurs majeurs de la vie politique nationale sur des bases solides du processus inclusif.  

Nous y reviendrons

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : 00224 655 31 11 12

Créé le 22 septembre 2016 15:34

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_