Construction d’hôpitaux régionaux : Les Conseillers nationaux votent une importante Loi…

CONAKRY-Réunis en plénière ce mercredi 07 février 2024, les conseillers nationaux ont examiné et adopté un important texte de Loi. Il concerne les Accords de financement pour la construction de quatre hôpitaux régionaux évolutifs, modulaires, industrialisés et durables en République de Guinée.

La réalisation de ces hôpitaux devra répondre aux enjeux sanitaires se rapportant aux urgences par la prise en charge et l’orientation des pathologies lourdes et des urgences au niveau de la région ; à la santé de la mère et de l’enfant par la réduction de la mortalité infantile et néonatale, et le développement de la prévention. La construction de ces hôpitaux va également contribuer à apporter une réponse aux pathologies émergentes, notamment par la prise en charge des urgences cardiovasculaires et des maladies métaboliques ; aux maladies infectieuses, par le traitement des trois (3) grandes pandémies, à savoir le paludisme, la tuberculose et le VIH ; aux besoins de chirurgie, par le renforcement de la chirurgie programmée. Le financement est composé :

  • d’une convention de prêt, signé le 13 juillet 2023 entre BPIFRANCE ASSURANCE EXPORT et la République de Guinée ;
  • du contrat de crédit acheteur N°1, signé le 23 juin 2023 entre BPIFRANCE SA et la République de Guinée ; et
  • d’un avenant au contrat de crédit acheteur N°1 , signé le 09 aout 2023 entre la République de Guinée et BPI France SA.

Le montant de la tranche ferme, concerne le financement de la construction des hôpitaux de Kindia et de Labé pour 102.430.306 d’Euros y compris les contrats d’assurance et se décompose ainsi qu’il suit :

  • 60 526 446,12 Euros de crédit Bpifrance
  • 37 841 530,10 Euros de prêt du Trésor français
  • 3 771 457,00 Euros d’assistance Hôpitaux Publics de Paris.

La contrepartie guinéenne à ce projet s’élève à 15 364 590,9 Euros. Cet accord de financement est mis à la disposition de la Guinée selon les conditionnalités suivantes :

Pour la BPI France :

  • Un taux d’intérêt égal à l’Euribor de 6 mois + 1.6% par an, dans le contrat initial, puis ramené à l’Euribor de 6 mois + 1.5% par an dans l’avenant, à noter que le taux actuel de Euribor est de 3,873 %;
  • une commission d’engagement de 0,50% pour le montant non décaissé ;
  • une commission d’arrangement de 1%, payable au plus tard 30 jours suivant la signature et non remboursable, même en cas d’annulation des crédits ;
  • une prime d’assurance d’un montant de 8 460 686.02 euros, soit 16,25% du montant du crédit, sera payé à BPI Assurance Export, à la date de signature du contrat de crédit acheteur ;
  • une durée de remboursement de 10 ans ;
  • une période moratoire de 32 mois, correspondant à la phase de construction.

Pour le Trésor Français :

  • un taux d’intérêt appliqué au TICR (Taux d’Intérêt Commercial de Référence), égal à 2,84% par an, à la période de la signature
  • une commission d’engagement de 0,50%, pour le montant non décaissé ;
  • une prime d’assurance d’un montant de 19,5% du montant du crédit;
  • une durée de remboursement de 10 ans ;
  • une période moratoire de 32 mois, correspondant à la phase de construction,

Ce financement va servir à la construction de deux Centres Hospitaliers Régionaux (CHR) à Kindia et à Labé, d’une capacité fonctionnelle de 200 lits chacun. Les équipements biomédicaux prévus sont 4 salles d’opération avec salles de surveillances, 1 scanner ; 1 radiologie conventionnelle ; 2 échographes ; 1 mammographe.

Enfin le recours à la technologie numérique et digitale, dont la télémédecine est prévue avec d’autres infrastructures et équipements tels que : un laboratoire ; une pharmacie ; des bâtiments administratifs ; une buanderie ; une cuisine ; un centre de traitement de déchets avec incinérateur ; une micro station d’épuration.

Dr Dansa Kourouma, Président du CNT

Ces hôpitaux seront dotés d’un plateau médicotechnique de haut niveau (PMT), des spécialités médicales, chirurgicales, pédiatriques et gynéco-obstétricales, avec une évolution possible vers le statut de Centre Hospitalier Universitaire (CHU) pour le déploiement des compétences.

Les caractéristiques évolutives et modulaires de ces hôpitaux permettront de faire face et s’adapter aux évolutions des besoins a coût optimisé (augmentation de capacité et réaffectation de locaux aux nouveaux besoins).

Les hôpitaux seront construits à l’aide de matériaux et matériels éprouvés, afin de réduire les coûts d’exploitation, tout en respectant les principes bioclimatiques (protection solaire passive, ventilation naturelle, inertie thermique, panneaux solaires…). De plus, la construction de ces hôpitaux aura des retombées socioéconomiques sur les régions concernées.

À rappeler qu’à l’occasion de cette plénière, les conseillers nationaux ont également adopté les textes de Lois portant Orientation Agricole de la République de Guinée et Code Pastoral.

 

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 7 février 2024 18:21

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces