Conakry : Les larmes d’une mère qui a perdu sa fille de 2 ans suite à un viol

CONAKRY-Ce sont des larmes d’une autre mère qui a perdu sa fille âgée de deux ans seulement.  Bountou Camara a succombé de ses blessures. Ce, après avoir été violée par des individus non encore identifiés.

Elle a été retrouvée à quelques Kilomètres de son domicile au quartier Yimbaya, dans la commune de Matoto. Sa maman sous le choc peine à retracer les faits.

A l’annonce de ce cas de viol sur cette fillette, les autorités en charge de l’OPROGEM ont mis des moyens à la disposition d’un pool de médecins pour la prise de la victime.

Des efforts que saluent les parents de Bountou Camara.  Mais ils dénoncent des défaillances dans la procédure de prise en charge.

En Guinée, plus de 500 plaintes pour viol ont été enregistrées en 2021, selon un rapport de l’ONG Amnesty International publié en fin septembre 2022.

La plupart des victimes étaient mineures. La même année, le service de médecine légale du Centre hospitalier universitaire (CHU) Ignace Deen à Conakry a reçu 638 victimes de viol.

Le viol est un crime qui prend de l’ampleur dans la société guinéenne. Malgré le renforcement des dispositifs de répression et la sensibilisation, le fléau peine à être endigué.

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 23 juillet 2023 09:32

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,