Charles Wright contre-attaque : « Mohamed Diawara mérite suspension… »

Charles Alphonse Wright, Ministre de la Justice et des droits de l'Homme

CONAKRY-Le Ministre de la Justice, Charles Alphonse Wright a mal « digéré » les critiques de l’Association des Magistrats de Guinée (AMG) qui dans une déclaration signée par son Président, l’a accusé de « violation de certains articles du code de procédure pénale ainsi que la loi organique L/054/CNT/2013 du 17 mai 2013, portant statut des magistrats".

L’association des magistrats de Guinée a vivement protesté contre la publication intempestive d'actes de procédure destinés au parquet général de Conakry sur des canaux de communication non appropriés (réseaux sociaux), dans le cadre de la mise en mouvement de l'action publique contre des citoyens.

Ce mardi 16 août 2022, le Garde des Sceaux a sévèrement répliqué, indiquant que M. Mohamed Diawara, le Président de l’AMG a manqué à son obligation de réserve et donc mérite une suspension. Pour M. Wright, la déclaration publiée ce week-end ne saurait engager toute la corporation des magistrats.

Lire aussi-Charles Wright "épinglé" par l’Association des Magistrats : "Conformez-vous aux textes…"

« Dans le cas d'espèce, les propos tenus par Monsieur Mohamed DIAWARA, Magistrat de son état, prétendument sous la couverture de l'ensemble des Magistrats de Guinée, ne peuvent engager que sa responsabilité disciplinaire (…) Le fait, par lui, d'employer l'expression jeter instinctivement du discrédit sur un collègue pour des raisons subjectives et inavouées , du reste injurieuse, vexatoire, contraire à son serment de Magistrat et proférée ainsi à l'encontre du Garde des Sceaux, autorité ayant donné des injonctions conformément aux prescriptions légales et dans l'exercice de ses attributions est constitutif de faute disciplinaire à lui imputable personnellement et mérite suspension ainsi que la saisine du Conseil Supérieur de la Magistrature conformément aux articles précités.

Lire aussi-Charles Wright : "Ceux qui accusent la transition de couvrir des pratiques illicites de cocaïne…"

En outre, Monsieur Mohamed DIAWARA a manqué à son obligation de réserve qui n'est pas à confondre à la liberté d'expression reconnue à tout Magistrat, laquelle ne signifie nullement le droit de proférer des propos publics désobligeants (…) », a mentionné le garde des sceaux dans une note de 7 pages dont Africaguinee.com s’est procurée copie (à voir en attaché).

Créé le mardi 16 août 2022 11:45

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

LafargeHolcim

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

acw_300x250-2

TotalEnergies

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

gac_logo_french_cmyk_1
329730080_715074006941324_6437382728272487457_n
Logo Orange Mobile
ue_giz_
imsu_pix_2
logo_principal_0
193885225eab1373a5aa66
Bakary Sylla, DG de la CNSS
193885225eab1373a5aa66
Logo de Guinea Alumina Corporation S.A. "GAC "