Cellou inflexible vis-à-vis d’Alpha Condé: « Un prisonnier ne peut pas dialoguer avec un geôlier… »

Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY- L'opposant Cellou Dalein Diallo reste inflexible vis-à-vis du pouvoir d'Alpha Condé. Alors que le siège de son parti reste fermé depuis octobre 2020, plusieurs de ses proches en détention, lui-même ainsi que son épouse, privés de sortir du pays, l'ancien premier est transigeant. "Pas question de parler avec un geôlier".  

"Un prisonnier ne peut pas dialoguer avec un geôlier. Nos bureaux sont fermés, nos cadres en prison. La fermeture du siège d'un parti politique a beaucoup de significations. C'est comme si le parti n'a plus de droit : on ne peut pas se réunir, ni travailler…c'est comme si on a perdu notre droit d'exercer l'activité politique. La suspension des droits de voyager pour mon épouse, mes collaborateurs qui ne sont pas en prison, on nous a retiré nos droits essentiels, ceux qui sont en prison aussi avec des accusations grotesques et fallacieuses", dénonce M. Diallo lors d'un entretien avec un journaliste d'Africaguinee.com.  

L'opposant soutient que les autorités actuelles ne peuvent pas justifier près de 250 morts sans qu'aucune enquête ne soit diligentée.

"Ils ont torturé des gens pour qu'ils disent que c'est nous qui armons les manifestants. Ils ne peuvent pas justifier qu'on soit à près de 250 morts et qu'aucune enquête n'ait été diligentée… parce qu'ils peuvent se mettre les gendarmes et les policiers sur le dos", ajoute le leader de l'Union des forces démocratiques de Guinée.

A noter que l'UFDG a décidé, il y a quelques semaines,  de ne pas parler du dialogue tant que ses responsables et militants sont en détention, ses bureaux et son siège fermés, son président empêchés de se mouvoir.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le 6 juillet 2021 19:45

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,