BEPC : Des responsables d’établissements scolaires mis aux arrêts à Dinguiraye

DINGUIRAYE- Si aucune fraude n’a été enregistrée dans la préfecture de Dinguiraye lors du BEPC 2023 du côté des élèves, chez les encadreurs, le constat est tout autre.

Selon nos informations, au moins trois (3) encadreurs d’écoles ont été mis aux arrêts par les responsables en charge de l’examen dans la ville sainte d’Elhadj Oumar Tall. Ce sont des principaux des différents collèges de la localité.  Ces encadreurs sont soupçonnés de corruption.

A l’origine des arrestations, l’apparition d’un surveillant qui a été aperçu derrière un centre avec des brochures. Interpellé et fouillé, les services de sécurité ont vu à travers son téléphone un message qu’il aurait envoyé encore à un correcteur basé à Faranah. Ce dernier aussi a été interpellé et ils ont constaté qu’un sujet a été transféré par un surveillant à travers le réseau social WattsApp. Là aussi, le mis en cause a été interpellé.  Les trois ont été mis à la disposition des autorités et un courrier a été transmis à l’IRE (inspection régionale de l’éducation) pour leur suspension.

Interrogée par un journaliste d’Africaguinee.com,  la directrice préfectorale de l’éducation a confirmé la nouvelle tout en apportant des précisions.

“Il n’y a que 3 centres (d’examen) à Dinguiraye. Un parent d’élève qui a sa fille dans ce centre qui a été aperçu par les encadreurs de l’examen.  Il avait des brochures en main. Quand ils se sont approchés de lui, il a indiqué avoir sa fille dans ce centre. Il a déclaré être venu pour l’encourager. Mais quand ils ont fouillé son téléphone, ils ont vu qu’il a envoyé le PV de sa fille à un correcteur depuis Faranah.

Comme ce dernier aussi avait répondu OK, il a été interpellé. Parce qu’il est consentant. Le troisième a photographié le sujet pour balancer dans un groupe WattsApp. Lui aussi, il a été interpellé.  Ils sont tous des principaux et un correcteur.  Ils se trouvent à la gendarmerie.  On a écrit  à l’IRE pour leur suspension.  Nous, ce qu’on peut, c’est de remonter. Sinon, ici aucun candidat ou surveillant n’a été renvoyé”, a indiqué madame Sylla Fatoumata Binta Baldé.

Habib Samake

Pour africaguinee.com

Créé le 15 juin 2023 15:58

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_