Bah Oury persiste et signe : « le retour à l’ordre constitutionnel ne se fera pas…à la fin de cette année »

CONAKRY-Le premier ministre Bah Oury reste droit dans ses bottes : Le retour à l’ordre constitutionnel ne se fera pas à la fin de l’année 2024. Le Chef du Gouvernement annonce en revanche que le référendum constitutionnel sera organisé.

« Le calendrier pour le retour à l’ordre constitutionnel tel qu’il a été défini ne le sera pas. Parce qu’initialement, il était prévu la fin de la transition à la fin de cette année. Mais à la fin de cette année, ce qui pourrait être organisé, c’est le référendum constitutionnel », a martelé ce samedi 18 mai 2024 Bah Oury, sur TV5.

Le chef du Gouvernement de transition pense que le plus difficile est d’avoir le fichier électoral qui sera extrait du Recensement Administratif à Vocation d’Etat civil (RAVEC), un processus abhorré par une partie de la classe politique et de la société civile, qui voit là une « manœuvre dilatoire pour confisquer le Pouvoir ».

« A partir du moment où nous aurons le fichier électoral consolidé, l’organisation du référendum, tout le reste ce sera une question de calendrier qui fera l’objet d’une concertation dans le respect des termes réglementaires…Ce qui est le plus important, c’est le fichier électoral. Après ça, tout le reste deviendra très facile », assure le chef du Gouvernement.

Cette sortie du premier ministre intervient alors qu’un nouveau front anti-glissement a été lancé ce samedi. Dénommé « Coalition Nationale pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel (CNROC) », ce nouveau front appelle à ne pas reconnaitre le CNRD et toutes les institutions de la transition, à partir du 31 décembre 2024.

A suivre !

Africaguinee.com

Créé le 18 mai 2024 22:47

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_