Audition du colonel Diaby : « Sa ligne de défense est assez légère », selon le camp des victimes

Colonel Abdoulaye Chérif Diaby

CONAKRY-Pour sa deuxième journée de comparution, le colonel Abdoulaye Chérif Diaby, ancien ministre de la Santé a adopté la même ligne de défense.

Acculé sur la disparition des corps, l’accusé déclare avec insistance ne savoir rien sur des morts qui auraient été enfouis dans des charniers. Admettant les cas de viols, il rejette aussi l’accusation de non-assistance à personne en danger.  Sa ligne de défense étonne la partie civile qui la qualifie de légère.

« Je trouve que c’est assez léger de la part du ministre de la Santé de dire qu’il ne savait rien de ce qui s’est passé et qu’il n’était pas informé. C’est regrettable pour notre pays que des gens arrivent à ce niveau de responsabilité et qu’ils s’inscrivent dans une dénégation systématique.

Pourtant des gens ont traqués dans hôpitaux, des personnes ont été poursuivies par les forces de défense et de sécurité jusque dans les hôpitaux. Qu’un ministre de surcroit de la santé dise qu’il n’a rien vu ni entendu de tout ça, c’est étonnant », a réagi l’avocate maitre Halimatou Diallo.

A suivre…

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 15 novembre 2022 21:34

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces