Affaire du 19 juillet : les “inquiétudes“ des avocats de la défense !

23614
CONAKRY- Les avocats des accusés de l'attaque du 19 juillet 2011 contre la résidence du président Alpha Condé sont inquiets! Six mois après l’arrêt de la  cour suprême dans l’affaire de l’attaque survenue  à Kipé, la cour suprême n’a toujours pas commencé à examiner les pourvois en cassation déposés par les avocats de la défense. Cette situation inquiète les avocats de  la défense qui estiment que "le temps joue contre leurs clients" , a appris Africagguinee.com.  
 
Interrogé par notre rédaction sur la suite de leur recours en cassation, un avocat nous a indiqué que jusqu’à présent la Cour suprême n’est pas encore saisie de ce pourvoi : ‘’jusqu’à présent la Cour suprême n’était pas saisie de ce pourvoi. Donc, cette lenteur joue contre nous, contre nos clients parce qu’ils sont en prison, ils sont en train de souffrir’’, s’inquiète cet avocat.
 
Si cette lenteur perdure, notre interlocuteur nous a confié qu’ils envisageraient de monter au créneau pour exprimer leur mécontentement, ‘’Nous entendons organiser un point de presse pour faire une déclaration au cours de laquelle nous allons marquer notre mécontentement face à la lenteur dans l’examen de ce dossier’’.
 
A la question de savoir si la loi prévoit un délai pour l’examen de ces pourvois au niveau de la cour suprême, notre  source précise : ‘’Il n’y a aucun délai qui est prévu sinon nous aurions réagi il y a très longtemps. Si on est calme, c’est parce que nous n’avons pas d’armes sur le plan textuel. Rien n’est dit par la loi en ce que concerne le délai dans  lequel la cour suprême doit examiner l’affaire’’, a-t-elle fait savoir.  
 
Interpelé sur l’état de santé de madame Fatou Badiar Diallo, notre  informateur a  soutenu que : ‘’Je n’ai pas entendu de mauvaise nouvelles, avant hier j’y étais, personnellement je ne l’ai pas rencontré, mais aucun de mes clients ne m’a parlé d’une mauvaise nouvelle d’elle. Quand on se quittait, elle allait bien’’, a déclaré notre source.
 
Faut-il rappeler que dans sa délibération, prononcée au petit matin du samedi 13 juillet 2013,dans ce dossier,  le président de la cour, Fodé Bangoura a condamné le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo dit “AOB“ et Jean Guilavogui à réclusion criminelle à perpétuité.
 
Bah Oury, vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) qui vit actuellement en exil, a été retenu dans les liens de la culpabilité et a été condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité.
 
Madame Fatou Badiar Diallo, Almamy Aguibou Diallo, Mamadou Alpha Diallo ont écopé de la peine de 15ans de réclusion criminelle chacun.
 
Quant au Capitaine Mamadou Adama Mara, il a été condamné à cinq ans de réclusion criminelle. Thierno Sadou Diallo, Baba Alimou Barry ont été condamnés eux à 5 ans d’emprisonnement ferme. 
 
Lamarana Diallo, il a écopé de la peine de 3ans d’emprisonnement, Mamadou Makka Bah, forgeron handicapé, a écopé de la peine de 3 ans d’emprisonnement. 
 
Thierno Sadou bah, Mamadou Lamine Barry (marabout), ont écopé de deux ans d’emprisonnement chacun, quant au Commandant Sidiki Camara Dit “Degaulle“, a été condamné à deux ans d’emprisonnement, Souleymane Bah, a écopé de 16 mois d’emprisonnement. 
 
 A suivre…
 
  Diallo Boubacar 1 
   Pour Africaguinee.com
   Tel : (00224) 664 93 51 32
 
 
Créé le 27 décembre 2013 21:03

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces