Wanindara 3 : Sory Sow, handicapé mental arrêté et « jeté » en prison…

Ibrahima Bah

CONAKRY-A Wanindara 3, un quartier de la commune de Ratoma, Ibrahima Sory Sow, un handicapé mental a été mis aux arrêts par les forces de l’ordre, le 31 juillet dernier alors qu'il était sorti chercher à manger, selon ses proches, interrogés par Africaguinee.com.


Son beau-frère Ibrahima Bah que nous avons rencontré ce mardi 9 août à Wanindara 3 est très inquiet. Car, selon lui, Ibrahima Sory Sow, 28 ans est un handicapé mental. Pire dans la foulée de son arrestation, explique-t-il, il a été blessé par un agent de la police qui lui a donné un coup de crosse à l'œil. Depuis, il est détenu à la maison centrale de Coronthie avec cette blessure.

"Mon beau-frère Ibrahima Sory a été arrêté depuis le dimanche 31 juillet dans la soirée. C’est un handicapé mental. Son épouse est à l'intérieur du pays pour la circoncision de leur enfant. Ce jour, aux environs de 19h, alors qu'il était sorti chercher de quoi se nourrir, il a croisé des agents qui l'ont arrêté. On a passé toute la nuit à sa recherche, on n’a pas vu sa trace. C’est en ce moment qu'on nous a informés dans le quartier qu'il s'est fait arrêter par des policiers. On a cherché près de 48 heures son lieu de détention. On nous a dit qu'il est détenu à Kipé.

Lire aussi-L’Autoroute « Le Prince » militarisé par la Junte : "Nous vivons dans la psychose permanente…", dénoncent des citoyens

Quand je suis allé le voir là-bas, je l'ai trouvé avec une blessure sur l'œil. Il m'a dit que c'est un policier qui l'a cogné à l'aide de son arme. Il saignait. J'ai demandé à ce qu’on le libère afin que je l'amène à l'hôpital pour qu'il se fasse soigner mais les agents n'ont pas accepté. J’ai même proposé qu'ils m’accompagnent, en vain. Je voulais qu'on traite cette blessure avant qu'il ne soit déféré, mais ils ont dit qu’il n’ira nulle part. Je n'avais d'autres choix que de le laisser dans cet état et revenir à la maison. 

Après je suis revenu informer sa sœur (mon épouse). Mais je suis le seul dans les démarches. Parce que c'est un jeune orphelin de père et mère. Et jusque-là il est détenu. Je lui avais laissé mon numéro sur un papier car il ne le retient pas et n'a même pas de téléphone. D'ailleurs il ne retient le numéro de personne. C'est quand il me contacte que je peux avoir ses nouvelles. La dernière fois qu'on a communiqué il m'a dit que sa blessure n'avait toujours pas été traitée. Je n'ose pas aller souvent le voir car si tu y vas, on peut t'arrêter et mettre dans d'autres problèmes. 

 

Je suis inquiet et je demande de l'aide. Quiconque, l'aide c'est un innocent qu'il aura aidé, c’est Dieu qui va le récompenser. Tout le quartier le connaît, c'est quelqu'un qui n'a pas toutes ses facultés mentales. Il n'a jamais participé à une quelconque manifestation. Et d'ailleurs il dit qu'il est souvent contre les manifestations. Je demande au Gouvernement, à toutes les autorités, aux bonnes volontés, de nous aider à ce que mon beau-frère soit libéré. Toute personne qui le voit, saura que c'est quelqu'un qui n'a pas toutes ses facultés mentales. C’est un pauvre innocent. Nous demandons qu’il soit libéré", a déclaré Ibrahima Bah. 

A suivre…

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28 

Créé le 9 août 2022 14:43

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces