Violences politiques en Guinée : 46 milliards de pertes enregistrées selon Cellou Dalein Diallo…

Cellou Dalein

CONAKRY-Les violences politiques qui ont secoué la Guinée de 2011 à 2013 auraient coûté aux opérateurs économiques et autres citoyens lambda, plus de quarante six milliards de pertes. C’est le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo qui a fait cette révélation ce week-end, a appris Africaguinee.com.

S’exprimant ce samedi devant ses militants,  le président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a expliqué tout d’abord que ‘’depuis deux mois’’, l’opposition est dans les négociations pour la mise en œuvre de l’accord du 03 juillet et le rapport d’observation électoral de l’Union Européenne. Pour Cellou Dalein Diallo, il faut nécessairement que toutes ces dispositions soient mises en œuvre.

‘’Pour le moment, nous sommes en train de discuter avec les parties (l’UE, la France, les Etats Unis, et les Nations Unies) qui ont paraphé ce document qui s’appelle l’accord du 03 juillet. Ne pensez pas qu’on est assis parce que si ces recommandations ne sont pas mises en œuvre, on ne peut pas aller à des élections transparentes’’, a soutenu l’opposant.

Parmi les dispositions prévues dans l’accord du 03 juillet dont, précise-t-il,  la mise en œuvre est fortement demandée par l’UFDG, il y a l’engagement du gouvernement à indemniser toutes les victimes de ces violences perpétrées à l’occasion de nos manifestations pacifiques.

‘’Ceux qui ont perdu des proches, il faut qu’ils soient indemnisés. Ceux dont les boutiques ont été incendiés ou vandalisées, il faut qu’ils soient dédommagés. On a évalué à 46 milliards le coût de ces violences exercées sur les magasins de nos commerçants. On a dit que le gouvernement doit diligenter des enquêtes sérieuses pour identifier et déférer devant les tribunaux les auteurs et les commanditaires des crimes commis à l’occasion de nos manifestations pacifiques. Ces dispositions doivent être respectées et mises en œuvre. Parmi celles-ci, il y a une seule relative au recrutement du nouvel opérateur pour la révision et la gestion du fichier électoral. Et ça, nous avons pris contact avec tous les ambassadeurs de manière informelle, tout le monde est d’accord là-dessus et ce recrutement va avoir lieu. L’organisation des élections communales va avoir lieu, nous sommes en train de discuter dans le cadre d’une concertation tripartite (partenaires techniques et financiers, gouvernement et opposition) comment et dans quelles conditions on doit le faire’’, révèle Cellou Dalein Diallo.

Pour le moment laisse  entendre Cellou Dalein Diallo, son parti l’UFDG privilégiera le dialogue puisque c’est un  ‘’acquis’’.  Il  a ensuite ajouté que les négociations sont terminées, c’est le calendrier et les modalités de mises en œuvre qui restent à définir.

‘’Il ne s’agit pas de négocier pour obtenir, c’est déjà obtenu. Il y a des documents signés mais si le gouvernement fait preuve de mauvaise foi et persiste à vouloir traîner le pas, vous (ses militants, ndlr) serez sollicité pour la rue. Il faut que ça soit clair. J’ai dis et je répète la négociation sera privilégiée pour vue qu’il accepte qu’un dialogue franc s’ouvre et qu’ensemble qu’on définisse les conditions et le calendrier de mise en œuvre de toutes ces dispositions de l’accord et des recommandations que je viens de citer’’, insiste l’opposant.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 51 32

Créé le 10 mars 2014 10:45

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces