Viol sur une femme enceinte à Boulliwel : Des révélations scandaleuses sur l’auteur présumé…

Manifestassions en Guinée contre le viol, image d’archives

MAMOU- Souleymane Sow, 22 ans, est accusé d’avoir abusé sexuellement une femme enceinte qui l’avait déplacé sur sa moto. L’acte s’est passé le week-end dernier à Boulliwel, une commune rurale de Mamou, secouée par une vague d’insécurité grandissante.

L’oncle du présumé violeur qui a contacté notre rédaction a fait des révélations tonitruantes sur son neveu. Selon M. Mamadou Bailo Sow, ce jeune a volé l'argent qui a servi à l'achat de sa moto qui lui sert de taxi dans son village. Pire, il aurait récemment étranglé sa propre grand-mère à cause de l’argent.  Ce n’est pas tout. A Dubreka, quand il était chez son oncle maternel, il aurait poignardé un jeune. Chose qui l’a conduit en prison avant de se retrouver dehors. Bref, c’est un récidiviste dangereux pour la société, selon son oncle.

« J'étais parti à Boulliwel pour s'occuper d'une de mes sœurs qui était malade. Souleymane m'a volé deux millions Gnf pour se rendre en Algérie. Ma maman l’avait beaucoup soutenu là-bas. Quand il est revenu, on m'a demandé de l'envoyer à côté de moi à Conakry pour voir s'il va changer. J'avais une ferme. Quand il est venu, il a poignardé mon gardien à l’œil. Je l'avais envoyé à la maison centrale de Dubreka. Il avait été condamné, mais je ne sais comment il a fait pour sortir.

Dans ma ferme, il m'a volé une vingtaine de millions pour venir acheter une moto. Il a commencé le taxi. C'est lui qui a affaibli toutes mes activités. Il y a deux semaines, il a étranglé ma mère à Boulliwel là-bas. Il a demandé à la vieille de lui donner de l'argent. C'est des amis qui sont au village que j'avais appelé pour sauver ma mère. Après tout ça, il a osé encore tomber sur la femme là.

Du coup, quand je l'ai appris, j'ai appelé mes amis de Porédaka pour les informer. Ils l'ont arrêté là-bas la nuit. J'ai appelé les autorités de Boulliwel qui ont dépêché une équipe qui est allée le prendre. C'est quelqu'un qui nous fatigue beaucoup », a témoigné M. Sow, oncle du suspect.

A Boulliwel, les attaques à main armée sont fréquentes. Ce vendredi 16 décembre, plusieurs jeunes vendeurs et consommateurs de chanvre indien ont été appréhendés par les éléments du bataillon autonome de Mamou qui étaient en patrouille.

Habib Samakè

Correspondant régional d'Africaguinee.com

Créé le 18 décembre 2022 15:09

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,