Urgent : A peine installé, Charles Wright sur la « sellette »…

Charles Alphonse Wright, Ministre de la Justice

CONAKRY-A peine installé dans ses fonctions de ministre de la Justice et des droits de l’Homme, Charles Alphonse Wright est sur la "sellette".


Le Front national pour la Défense de la Constitution entend saisir le Conseil Supérieur de la Magistrature pour exposer ses « griefs » contre M. Wright accusé d’être à l’origine des violences qui se sont abattues contre trois de ses membres le 05 juillet dernier.

« Nous faisons allusion au Procureur Charles Wright qui a assumé non seulement l’intervention des policiers de façon illégale dans nos locaux, mais aussi il a assumé que c’est lui qui les a ordonnés de procéder aux arrestations illégales de nos camarades du FNDC. Bien entendu, c’est un magistrat.

Comme vous le savez, il y a le Conseil Supérieur de la Magistrature. Donc, nous allons saisir nos avocats pour voir quel est la bonne démarche à mener pour pouvoir porter nos griefs contre M. Charles Wright devant le Conseil supérieur de la magistrature », a annoncé ce mercredi 13 juillet 2022, Ibrahima Diallo, chargé des opérations du FNDC.

Le mouvement citoyen qui -annonce sa volonté de poursuivre la lutte pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel-, n’entend pas se limiter là. Il compte aussi saisir le haut-commissariat des nations-unies aux Droits de l’Homme.

« Nous informerons aussi le haut-commissariat des nations-unies aux Droits de l’Homme parce que c’est une question de droits humains. Les droits de nos camarades du FNDC ont été violés. Donc, il est de notre responsabilité de pouvoir documenter ces cas de violation », a précisé M. Diallo.

Tout en exigeant la "libération de toutes les personnes arrêtées en marge de l’enlèvement" de ses cadres et la prise en charge des blessés par le CNRD, le FNDC prévient qu’aucune "intimidation ou manœuvre dilatoire" ne lui détournera de sa volonté de lutter pour que la Guinée renoue avec l’ordre constitutionnel dans les meilleurs délais.


"Les actes posés par les agents de la BRB 2 et soutenu par leur mandant ne resteront pas impunis", prévient le FNDC qui annonce le dépôt d’une plainte contre le comandant Jean Souaré et son équipe, pour violation de ses locaux, violences, tortures et arrestations arbitraires aux préjudices de Oumar Sylla (Foniké Mangué), Mamadou Billo Bah et Alpha Midiaou Bah (Djianii Alfa) le mardi 05 juillet 2022. 

A suivre…

Siba Guilavogui

Pour Africaguinee.com

Créé le 13 juillet 2022 18:29

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces