Urgent : Les ministres d’Etat Bah Ousmane et Mohamed Traoré poursuivis pour détournement de deniers publics…

Ministre d'Etat Bah Ousmane

CONAKRY- Deux membres du gouvernement guinéens et un haut commis de l’Etat sont actuellement poursuivis pour détournement de deniers publics, a appris Africaguinee.com.

Les ministres d’Etat Bah Ousmane et Mohamed Traoré, ainsi que le Directeur national du fonds d’entretien routier, Benjamin Sandouno, sont accusés de surfacturation des marchés d’entretien des routes notamment entre le rond point Gbessia, pont 8 novembre.

Ces hauts commis de l’Etat sont poursuivis suite à une plainte déposée par des organisations de défense des droits de l’Homme. Dans leur correspondance adressée au procureur de la république, les représentants des ONG IRED (Institut de recherche sur la démocratie et l’Etat de droits) et de AFRIDHO (Mouvement africain pour la défense des droits de l’Homme et la bonne gouvernance) accusent les personnes citées plus haut, de faux en écriture, détournement des deniers publics, trafic d’influence, corruption et suppression des documents.

En relatant les faits qui sont reprochés à ces deux ministres d’Etat au directeur général du FER, ces représentants d’organisations de défense des droits de l’Homme expliquent :

“Les faits se résumes comme suit : dans le cadre de l’entretien des routes, notamment entre le rond-point Gbessia, yimbaya (lot_004 /EPC/0/DNER/FER/13   _BECOTRAP), pont 8 Novembre, la grande Mosquée (0037/ASS/0/DNER/FER/13 _GETIPRESS) et Bakouna, Kousankoro (00C 47/EPC/0/DER/13 _ EGUITE  PLUS), il y’a eu un lancement des appels d’offre pour l’exécution des travaux.  Plusieurs entreprises décidèrent de soumissionner en tenant compte de leurs expertises et capacités financières. Une commission sélectionna les offres les plus intéressantes et adjugea les marches. Au cours et à la fin des travaux, ces entreprises déposèrent leurs factures conforment aux dispositions des contrats qui les lient au département des travaux publics. Selon les informations a notre disposition, le Directeur général du fond d’entretien routier, M. Mohamed Traoré, intima les entreprises concernées de surévaluer les factures et les lui soumettre pour signature. Sur base de ces factures, fallacieuses, des instructions furent données afin d’effectuer le payement malgré, dans certains cas, le rappel à l’ordre de la direction Nationale  des pistes Rurales.“ ont t-ils relatés.

Cette poursuite contre ces trois hauts commis de l’Etat fait suite à la récente condamnation de deux anciens ministres du gouvernement de consensus dirigé à l’époque par Lansana Kouyaté. L’ancien ministre de l’économie et des finances, Ousmane Doré et l’ex chef du département de l’agriculture Mahmoud Camara, ont eux aussi été accusés de détournements de derniers publics. Ils ont été reconnus coupables d’un détournement d’un montant de 1,5 million d’euro qui était destiné au projet de relance du secteur du coton en Guinée. Des mandats d’arrêt ont d’ailleurs été délivrés contre Dr Ousmane Doré et Mahmoud Thiam et leurs biens ont été saisis.

 

BAH Aissatou et Fatoumata Keita

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 664 93 46 23

 

Créé le 14 mars 2014 19:02

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces