Urgent : Le Ministre Gassama Diaby sur le point de démissionner…. (Exclusif !)

gassama_demission

CONAKRY- Le ministre des Droits de l’homme et des libertés publiques, Kalifa Gassama Diaby serait sur le point de jeter l’éponge a appris Africaguinee.com de sources sûres.

Selon des sources bien introduites au niveau du ministère des droits de l’homme et de certains habitués des couloirs de la Présidence, le chef de département de ce nouveau ministère est sur le point de démissionner.

Même si les raisons de ce départ ne nous ont pas été communiquées, ces derniers temps plusieurs signaux ont démontré que Kalifa Gassama Diaby ne serait pas à l’aise et serait même en colère et exaspéré. L’on se souvient qu’après la libération des jeunes dans l’affaire de Soronkony, le ministre des droits de l’homme avait convoqué une conférence de presse, mais qui a été annulée à la dernière minute et reportée sine-die. L'on se demande śi le Ministre n'était déjà sur le chemin de cette démission.

Cette affaire aurait totalement bouleversée et révoltée le ministre au point qu’il tenait absolument à ce que d'urgence toute la vérité soit dite sur cette affaire et que justice soit rendue à ces jeunes. Mais depuis, aucun acte allant dans ce sens n’a été posé par les autorités judiciaires.

L’autre raison qui pourrait expliquer cette démission est l’acharnement politique dont il serait victime dans le camp du pouvoir en place. Certains barons du régime lui reprocheraient d’être fanatique des Droits de l'homme, de ne pas jouer la solidarité gouvernementale, de ne critiquer que le pouvoir et jamais l'opposition, donc d'être un allié de l’opposition. Pour ces barons, le Ministre Gassama doit partir "prêcher ses droits de l'homme ailleurs".

Même du côté de la présidence, les bruits de couloirs racontent que le président de la république reprocherait les memes choses à son ministre des Droits de l'homme, et en plus d’être ‘’ difficile, compliqué’’ avec cette façon qu'il a d'être naturellement détaché du pouvoir qui énerve plus d'uns et lui crée tant d'adversités…

L’attitude des responsables et leaders politiques du pays qui ont pris le peuple et son désir de paix et de démocratie en otage en posant des actes et des pièges qui rendent plus difficile la réconciliation et la démocratisation ne serait pas en reste sur la décision du ministre.

La question que l’ont peut se poser est de savoir quelles seraient les conséquences d’un tel départ.
Nous y reviendrons !

  Diallo Boubacar 1
   Pour Africaguinee.com
   Tel : (00224) 664 93 51 32

 

Créé le 24 octobre 2013 18:43

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces