Université de Labé : Tenue de la 2ème édition du Salon De l’Orientation « SDO »…

LABE- « MES ETUDES SUPEIRIEURES, MON PROJET DE VIE », c’est autour de ce thème que la 2ème édition du Salon De l’Orientation a été lancée, le vendredi 12 mai 2023 à l’Université de Labé. Cette institution d’Enseignement Supérieur est située dans la commune rurale de Hafia, à 22km du centre urbain de la cité Karamoko Alpha.


La cérémonie de lancement de cet évènement a réuni entre autre les dirigeants de l’Université de Labé, des cadres du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, de l’Inspection Régionale de l’Éducation.

En abrégé SDO, le Salon De l’Orientation est une initiative portée par le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI). Elle vise à guider les futurs bacheliers à faire des choix utiles pour mieux préparer leur avenir professionnel.

C’est sous le slogan ‘’Votre avenir commence ici’’ que le salon a été lancé à l’université de Labé devant au plus de 500 élèves lycéen et collégien. L’évènement a été ponctué par un panel animé par des cadres des ministères de l’enseignement supérieur, du pré-universitaire et de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Les panelistes ont partagé leur expérience dans leurs différents parcours scolaires, universitaires et même professionnelles. Le but est de mieux situer les futurs bacheliers sur l’importance de faire un bon choix d’études. Les élèves venus des différentes écoles de la ville de Labé ont apprécié cette initiative portée par le Département dirigé par Dre Diaka Sidibé.

« Ce salon donne une opportunité d’un accompagnement de proximité aux futurs bacheliers afin de répondre à l’ensemble de leurs préoccupations en amont pour qu’ils puissent faire le choix le plus judicieux, répondant au mieux à leurs aspirations professionnelles et personnelles. Nous avons expliqué aux élèves qu’un choix se fait toujours selon notre force dans les différentes matières ou filières. Le système d’orientation mis en place appelé GOUPOL oriente les bacheliers selon la moyenne dans les différentes matières au Bac. Une fois que la souscription est terminée, le système commence par vérifier votre premier choix, si vous avez mieux travaillé dans les matières qui collent à cette filière il vous maintient. Mais si vous avez une faible note là, il passe à votre deuxième choix il procède de la même manière jusqu’à ce qu’il trouve le choix conforme à vos notes obtenues au bac. Le système est créé pour mettre chacun là où il mérite mieux. Il fallait aussi rappeler à chaque élève la nécessité d’avoir un mail dès maintenant.

Tous les échanges se feront par mail. Madame la ministre, Dre Diaka Sidibé a dit récemment que nous allons passer à la démocratisation des orientations. C’est dès maintenant que le futur bachlier doit se poser certaines questions : qu’est-ce que je vais devenir ? quelle formation pour le devenir ? quelle université offre cette formation ? Quelle est la durée de la formation ? Quels sont  les points à mobiliser pour être éligible à cette formation ?  »,  a expliqué Zakaria Diallo, responsable modernisation des systèmes d’information du MESRSI, également chef de projet du salon de l’orientation.

Docteur Ramadan Diallo, Phd en sciences politiques, et Directeur général de la Recherche scientifique au ministère de l’enseignement supérieur est l’un des panelistes. Il a été marqué par les préoccupations soulevées par les élèves. Il témoigne. « Cette initiative arrive à point nommé. C’est une opportunité majeure qui est offerte aux élèves du secondaire(collège-lycée) pour pouvoir faire des choix, mais des choix très importants sur les formations au lycée et celles de l’université. Ce qui sous-entend que c’est des choix sur leur avenir. A travers les interventions, nous avons constaté que les élèves accordent une attention particulière au sujet. Les élèves de Labé reçus à l’université ont montré leurs préoccupations par rapport aux critères et les conditions nécessaires pour effectuer le choix. L’étape de Labé a vraiment impacté parce que les participants étaient très attentionnés. Les réactions et les questions qu’il y a eu sur les interventions des différents panelistes ont montré que les élèves ont suivi de près l’essentiel de ce qui a été dit », s’est réjoui Dr Ramadan Diallo, le Directeur Général de la recherche scientifique au ministère de l’enseignement supérieur.

Mariama Sadio Diallo, élève en 12ème année sciences expérimentales au lycée général Lansana Conté de Labé, a confié que sa participation à la deuxième Edition du salon de l’orientation à l’université de Labé lui a permis de comprendre certains aspects du choix des filières.

« J’ai trouvé une solution à mes préoccupations, j’ai eu beaucoup de conseils utiles. Il faut être sûre et capable de faire un choix utile ou qui colle à vos ambitions selon votre degré de compréhension et forces dans les filières. Il ne faut pas choisir parce que mon ami a fait ce choix. Ne pas se laisser influencer par les autres. Même après le choix il ne faut pas s’entêter en fermant les yeux et les oreilles pour dire que c’est la seule chose au monde. Il faut s’informer aussi auprès des encadreurs, des parents sur la portée des différentes filières avant de s’engager, ils ont plus d’expériences. Donc, il faut écouter et s’inspirer partout pour le bon choix. C’est la meilleure façon de trouver une bonne spécialité dans les divers domaines. J’ai reçu également des réponses satisfaisantes de la part des initiateurs qui m’ont beaucoup motivé. Je sors mieux informée », a témoigné la jeune lycéenne.

Elhadj Mamoudou Diallo, un autre lycéen a abondé dans le même sens. Il explique que les thèmes abordés par les panélistes les aidera à faire des choix utiles de leur projet d’études.

Le recteur de l’Université de Labé, Docteur Mohamed Cherif Sow, a aussi suivi ce salon de l’orientation avec intérêt. Selon l’universitaire, c’est un évènement éminemment important pour les élèves du collège et du lycée appelés à accéder aux universités du pays.

« C’est à nous structure universitaire d’aiguiller le choix des élèves, que le bachelier soit suffisamment éclairé. Il faut saluer cette initiative. C’est l’occasion pour nous aussi de montrer ce que nous avons et faisons à l’université de Labé. Nous allons voir à la longue également comment entreprendre d’autres rencontres pour parler d’évènements similaires. Ça permettra de susciter d’autres vocations. Si vous voyez la salle, il y a beaucoup plus de collégiens et de lycéens.

L’information est suffisamment véhiculée. Ils ont eu l’occasion d’aller puiser énormément d’autres informations sur le net suite aux explications données sur place. Les élèves de Labé et de Pita conviés ici sont des échantillons que nous avons envoyés ici afin qu’ils soient notre porte-parole auprès de leurs camarades des autres écoles. Il faut que le secondaire, le pré-universitaire s’investissent. C’est pourquoi l’inspecteur régional et le directeur préfectoral de l’éducation ont été invités à prendre part pour mieux servir de relais de communication pour tous les lycées de la place », précise le recteur de l’Université de Labé, Dr Mohamed Cherif Sow.

Près de 500 lycéens venus des écoles de Labé et des collégiens de la commune rurale de Hafia ont pris part à la 2ème édition du Salon de l’orientation. Après l’étape de Labé, la mission continuera sur les préfectures de Mali et Tougué pour tenir les mêmes activités.

L’étape de Labé a été marquée par la visite des laboratoires de l’université, notamment les FAB-LAB et les projets Tech-Hub. Les participants au salon de l’orientation sont sortis heureux des échanges.

L’évènement a été clôturé par une remise de dons constitués de l’outils informatiques pour le service de la scolarité.

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le 15 mai 2023 08:32

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces