Université de Labé : La première édition du Hackathon bouclée en beauté…

LABE-Pour clore en beauté le mois de la Femme qui vient de s’achever, l’Université de Labé a organisé une série d’activités, grâce au soutien et à l’accompagnement ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. Parmi celles-ci, on peut citer la tenue d’une conférence débat qui avait pour thème « ???? ?? ????? ??????? ???????? : ?????????? ?? ???????????? ???? ?’??????́ ??? ????? », l’organisation d’un concours basé sur 3 thématiques. A savoir, l’audiovisuel, la création de support graphique et le codage autour de la création d’une application allant dans le cadre de la sécurité et le civisme dans le campus universitaire.

Conformément à la vision de département de tutelle, l’organisation de cette série d’activités vise à créer l’émulation et à encourager les filles (étudiantes) à s’intéresser davantage aux branches liées aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ces journées ont aussi été ponctuées par un concours basé sur le thème : « Développement d’une application pour améliorer la sécurité et le civisme sur le campus universitaire en utilisant des technologies innovantes ». Ledit concours a surtout permis de choisir l’équipe féminine qui représentera l’université de Labé au concours national.

Docteur Mohamed Cherif Sow, recteur de l’université de Labé explique le contexte et la portée de ces journées. « Cet évènement a été organisé au compte du mois de mars consacré aux droits de la femme. Cette année le thème choisi est ‘’POUR UN MONDE DIGITAL PLUS INCLUSIF : INNOVATION ET TECHNOLOGIE POUR L’EGALITE DES SEXES’’. C’est une thématique qui est d’actualité. L’enseignement supérieur s’est saisi de ces sujets avec beaucoup d’intérêt. La thématique le veut aussi à travers les questions de l’innovation, du digital qui sont aujourd’hui des problématiques centrales pour l’enseignement supérieur qui a créé même une direction de l’innovation au ministère. C’est le service même qui pilote cet évènement de 3 jours. Le département a mis un accent particulier sur le thème éminemment scientifique et technologique qui voudrait que l’inclusion passe par l’éducation, la science, la technique. C’est avec cet intérêt que l’organisation connait une grande envergue aux yeux du ministère », déclare Docteur Mohamed Cherif Sow, recteur de l’université de Labé.

L’organisation de ces activités réjouit les dirigeants de cette université. C’est le cas de Madame Oumou Baldé, chargée des questions de genre et équité à l’université de Labé.

« De tels événements permettent aux filles et aux femmes d’opter pour la technique et la science. Les filles ont peur de se montrer ou montrer leur savoir, le plus grand nombre opte d’ailleurs pour les branches sociales. C’est pourquoi le service genre et équité de l’université de Labé a tenu à cette conférence-débat sur les TIC (technologies de l’information et de la communication) pour expliquer aux filles la portée de la technologie dans notre quotidien. C’est une façon de les encourager aussi à s’approcher de ce monde innovant avec le numérique désormais incontournable », explique madame Oumou Baldé.

A travers cette série d’activités, Monemou Elisabeth, étudiante en licence 3 MIAGE a pris conscience que l’importance du mois de mars. « Au-delà de la journée du 8 mars, je viens de comprendre que beaucoup d’opportunités entourent le mois la femme. Cette année, nous sommes allées à des choses plus concrètes en innovant. Nous avons compris à travers cette conférence-débat que la science et les technologies de l’information et de la communication ne sont pas des branches exclusives pour les hommes, mais nous femmes aussi pouvons réussir dedans sans problème ».

ETAPE CONCOURS

Ces journées ont été ponctuées par l’organisation d’un concours entre des étudiantes venus des différents départements de l’université de Labé. Chaque groupe a présenté une candidature sous forme de projet. Le groupe de Diallo Oumou Salamata, étudiante en licence 2, département informatique a remporté le premier prix du concours Hackathon 2023. Son groupe a créé une application qui alerte sur le viol et le harcèlement.

« Cette idée de projet nous est venue en tête à travers le constat qui s’impose dans les universités et les instituts de Guinée. Des filles subissent des actes de harcèlement et d’intimidation au quotidien Ce qui nous a inspiré de mettre cette application sur place. Ça nous va droit au cœur de gagner ce concours. On s’est donné à fond pour y arriver, ces journées n’ont pas été faciles pour nous. Il a fallu un travail ardu de réflexion et d’échange pour gagner. Les mots me manquent. Je suis très émue… Sachez que ce combat vers l’innovation et le numérique ne va pas s’arrêter là. C’est déjà une passion, nous sommes déterminées à remporter des trophées liés à la technologie, à la science et au numérique », a indiqué la jeune étudiante après que son groupe ait été déclaré vainqueur.

Docteur Bah Mamadou Saidou, directeur général adjoint de l’innovation au ministère de l’enseignement supérieur a représenté son département à ces activités. Leur direction est d’ailleurs l’organisatrice de concours du début à la fin. Il en sort très heureux :

« Cette année, il a été annoncé officiellement par Madame la ministre Dre Diaka Sidibé que des activités allaient être organisées dans nos universités pour créer l’émulation mais aussi faire émerger la créativité de nos jeunes étudiantes. C’est là que l’idée de Hackathon qui veut dire un ‘’Marathon de Hackers’’ est née. Donc, le concours a consisté à mettre en compétition plusieurs étudiantes autour de thématiques bien définies. Il s’agit de l’audiovisuel, de la création de support graphique et le codage. Le tout axé autour de la création d’une application allant dans le cadre de la sécurité et le civisme dans les campus universitaires. A Labé 6 groupes ont compétis sur la troisième thématique. Comme vous venez le constater, un groupe a été déclaré vainqueur.

Nous pouvons dire que c’est toutes les équipes qui ont gagné parce qu’elles se sont lancées dans la créativité. Ce qui est plus important, c’est la détermination que nous avons vu sur place avec ces jeunes filles. C’est un honneur de voir l’engouement qui a accompagné tout ça, nous sommes vraiment marqués. Il faut penser à les accompagner en amont pour que les solutions présentées ici soient pérennes et qu’elles aboutissent à la longue à la création d’une entreprise ou d’une STARTUP afin que ces étudiantes participent d’une manière ou d’une autre à la vie active de la nation, c’est ça l’objectif », explique Docteur Bah Mamadou Saidou, directeur général adjoint de l’innovation au ministère de l’enseignement supérieur.

Mohamed Siata Camara, est enseignant-chercheur en programmation au département informatique de l’université de Labé. Dans cette compétition de Marathon de Hackers il était membre du jury. Il sollicite l’accompagnement des autorités universitaires en faveur de l’équipe gagnante à Labé pour la suite de la compétition au niveau national.

« Ce concours a été un bon début, il encourage les étudiantes à s’intéresser aux branches techniques très porteuses. Les compétitrices ont exprimé leur talent caché dans ce concours. Ça n’a pas été facile de séparer les différents groupes. A un moment donné, le jury a eu des problèmes pour distinguer l’équipe gagnante des autres groupes. Ce qui a pesé pour le vainqueur, c’est l’originalité du thème, la présentation qui a accroché tout le monde. C’était tellement limpide et détaillé. Les autres aussi n’ont pas démérité, les projets sont tous de taille.

Ce concours a permis de choisir l’équipe qui va représenter l’université de Labé au concours national. Ce que nous avons vu ici nous rassure, c’est pourquoi nous sollicitons auprès des autorités universitaires de Labé un accompagnement réel de cette équipe de Labé. Nous leur demandons de mettre des moyens adéquats à leur disposition pour une préparation conséquente parce que ces filles ont la capacité de représenter dignement notre université à la compétition nationale » plaide Camara Mohamed Siata.

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le 3 avril 2023 07:46

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_