Un mort et des blessés dans des heurts à Bamako — Mali

ras-bath

BAMAKO, 17 août (Reuters) – Une personne a été tuée mercredi à Bamako lors d'une manifestation organisée pour protester contre l'arrestation d'un animateur de radio, pendant laquelle la police a ouvert le feu, rapportent trois mouvements maliens de défense des droits de l'homme. Des voitures ont été brûlées et des gaz lacrymogènes lancés par les forces de l'ordre.

Le dernier bilan en fin d'après-midi, alors que les manifestants s'étaient dispersés, s'élevait à un mort et onze blessés, dont deux grièvement touchés, selon des sources à l'hôpital Gabriel Touré.

Arrêté le lundi pour atteinte aux mœurs, les fans du chroniqueur satirique Rasbath, ont investi les alentours du tribunal de la commune 4 où celui-ci comparaissait ce matin. Il s'en était par ailleurs pris à l'armée malienne, qui a subi récemment de lourdes pertes dans des attaques jihadistes.

Sur les réseaux sociaux, il avait appelé ses nombreux partisans à venir lui manifester leur soutien au tribunal de grande instance mercredi.

Également le fils du ministre des Domaines de l'État et des Affaires foncières Mohamed Ali Bathily, l'animateur n'avait pas hésité dans certaines de ses chroniques à porter un regard réprobateur sur l'administration de Modibo Kéita et d'autres cadres de l'administration.

 

Reuters

 

Créé le 19 août 2016 10:53

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_