Tremblement de terre à Cosa : Des citoyens expliquent « comment » ils ont ressenti les secousses…

CONAKRY-A Conakry, de nombreux citoyens du quartier Bantounka 1 « Cosa », interrogés par Africaguinee.com disent avoir ressenti une secousse de la terre pendant quelques secondes dans la nuit de ce dimanche 12 mai 2024. Ce tremblement de terre se serait passé aux environs de 21 heures alors que tout était calme.

Barry Mamadou Samba, inspecteur de pêche qui habite ce quartier témoigne : « Personnellement, j’étais arrêté devant la cour de notre maison quand la terre a tremblé. Je pensais que c’était l’étage qui était en train de tomber sur moi. J’avais eu peur de l’endroit où j’étais arrêté. Mais après une minute, j’ai compris que c’était la terre qui avait tremblé. Et franchement j’ai eu peur tellement« .

Souleymane Diallo, abonde dans le même sens. « Aux environs de 21 heures, nous étions au salon, nous regardions le football quand brusquement, nous avons senti le mouvement de la terre pendant 2 secondes. Nous avons pensé que c’était dû à une panne de courant électrique quelque part, mais finalement, les gens sont sortis en criant que la terre avait tremblé. Pour être honnête, nous avons eu très peur. C’est la première fois que je ressens ça ici« , témoigne cet autre citoyen du quartier.

Ibrahima Bah confirme les dires des deux premiers citoyens du quartier que nous avons interrogés. Ce dernier explique qu’il était assis à la terrasse de sa maison quand soudain il a ressenti la secousse. Il demande aux autorités de venir inspecter pour comprendre réellement ce qui s’est passé.

« Effectivement, ce dimanche aux environs de 21 heures, on était assis au niveau de la terrasse, en train de veiller, quand nous avons subitement senti un tremblement de terre qui a duré 2 à 3 secondes avec un grand bruit. Et moi personnellement, je pensais que j’étais dans un trou très profond. Quelques minutes après le tremblement, nous avons vu les gens sortir un peu partout pour dire que la terre tremblait. Mais pour moi, ce n’est pas la première fois. Il y a plusieurs années, nous avons aussi ressenti la même chose ici.

Nous demandons aux autorités guinéennes de venir voir ce qui s’est passé ici, d’essayer de comprendre la cause et de trouver une solution. Parce que c’est l’État seul qui peut comprendre ce qui s’est réellement passé », souligne M. Bah.

A suivre !

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 13 mai 2024 04:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,