Tibou Kamara : ‘’L’opposition guinéenne ne devrait pas aller au dialogue…’’

Tibou Kamara

CONAKRY- La décision de l’opposition de participer à l’ouverture du dialogue politique prévue ce jeudi 18 juin à Conakry, n’est pas du goût de certains hommes politiques. L’ancien Ministre d’Etat Secrétaire Général à la Présidence, Tibou Kamara, estime que cette démarche de l’opposition renferme des incohérences.


‘’ Vous ne pouvez pas contester la légitimité d’un Président et contester l’autorité d’un Gouvernement et aller à un dialogue avec ce gouvernement et accepter de discuter avec ce président. Il faut faire le choix très clair. Soit on est dans un processus constitutionnel et de normalisation avec les autorités ou alors on s’inscrit dans la contestation de l’ordre établit. En ce moment on travaille dans la rue et à mobiliser les citoyens pour revendiquer le droit autrement que par un dialogue institutionnel qui en fait n’est qu’une œuvre de distraction pour essayer d’anesthésier l’opposition pour freiner son élan dans la mobilisation des militants pour un changement démocratique’’ a déclaré ce mardi 16 juin 2015, l’ancien Ministre d’Etat Tibou Kamara sur les ondes de la radio « Lynx Fm ».

Au terme de sa réunion tenue ce mardi à Conakry, l’opposition guinéenne a décidé de participer à l’ouverture du dialogue politique prévue ce jeudi 18 juin 2015. Elle prévoit d’envoyer une délégation pour dit-elle assister à l’ouverture des travaux, et exiger l’annulation du calendrier électoral proposé par la Commission électorale nationale.

L’ancien Ministre d’Etat Tibou Kamara trouve cette démarche de l’opposition incohérente.

‘’On ne peut pas, après avoir pris la rue pour la satisfaction des conditions au prix le plus cher pour les militants, accepter après d’aller au dialogue sans que ces conditions qui ont motivé l’opposition à descendre dans la rue ne soient remplies. Cela veut dire tout simplement que les victimes des manifestations pour que ces conditions soient remplies, seraient pour rien du tout. Les sacrifices consentis pour que les désidératas de l’opposition soient pris en compte sont les sacrifices qui sont vains.

Donc, l’opposition pour qu’elle soit cohérente, ne doit aller au dialogue, s’il doit y en avoir, pour une question de principe, et de respect pour la mémoire des victimes et de crédibilité pour son discours, que lorsque les conditions qu’elle a posées et qui étaient à l’origine du blocage, seraient remplies, faute de quoi, en allant au dialogue elle se disqualifie vis-à-vis de ses militants qui attendent d’elle plus de fermeté face à un régime qui est autiste, sourd et aveugle à toute forme de revendication qui se fait dans la paix et dans le respect de l’ordre constitutionnel du pays’’ a prévenu cet ancien Ministre sous la transition dirigée par le Général Sékouba Konaté.

A suivre…

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

 

 

 

 

Créé le mercredi 17 juin 2015 12:43

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

LafargeHolcim

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3